Il était au centre de toutes les questions. Sous les lumières de l'Etihad Stadium, on attendait des réponses, au moins partielles. Mais au lendemain de la correction collective infligée par Manchester City au PSG mercredi (2-1), Mauricio Pochettino en tant que coach parisien reste un mystère. Arrivé en janvier dernier, l’Argentin n’a toujours pas tracé de ligne claire quant à sa philosophie dans la capitale. "On est là pour développer les idées du PSG, pas pour développer nos idées définies, lesquelles nécessiteraient de bâtir avec les éléments selon nous nécessaires à ces idées", a-t-il d’ailleurs concédé à L’Equipe récemment.
Le sous-entendu est lourd de sens : oubliez les équipes enthousiasmantes de l’Espanyol, Southampton ou Tottenham passées sous sa coupe, vous ne verrez rien de tout ça. Ici, à Paris, l’essentiel, c’est la gagne. Mais du côté du Qatar, l’essentiel, c’est l’image. Et, sur ce point-là, le bât blesse.
Ligue des champions
Retour du huis clos à Munich dont le match Bayern-Barça ?
30/11/2021 À 11:37

"On n'est pas venus nous chercher pour bâtir un projet" : mais alors, à quoi sert Pochettino au PSG?

Le PSG gagne (beaucoup) mais joue (très) mal. Le PSG domine la L1 mais semble en crise, d’identité ou de croissance, c'est selon. Le PSG dispose d’un trio de rêve dont le rendement laisse songeur. Le PSG est qualifié pour le printemps européen mais ne sait pas si son entraîneur décidera de passer l’hiver en Angleterre.
Annoncé avec insistance à Manchester United où on l’imagine rentrer dans les habits de Sir Alex Ferguson à moyen terme, l’Argentin laisse courir les bruits de couloir par des démentis mous ("les joueurs connaissent notre situation", "je ne veux pas parler des rumeurs"). Pour le reste, ces conférences de presse restent toujours aussi lisses, quelle que soit la langue choisie, où il prend soin de ne froisser personne et de systématiquement souligner le positif, dans une méthode Coué qui commence à peser.

"A Manchester, on imagine que Pochettino apportera la même philosophie que Sir Alex Ferguson"

Pochettino n’est pas autorisé à être Pochettino avec le PSG
Mercredi, on a vu ce qu’on s’attendait à voir : un collectif qui sera assurément là pour jouer la gagne dans les derniers hectomètres de la C1 d'un côté. Et, de l’autre, un empilage de stars offensives qui déséquilibre un bateau déjà loin du paquebot qui voguait sans heurt ces dernières années. Mercredi, on a eu la confirmation d’un mal-être et d’un mariage destiné à échouer.
"Le problème est que Mauricio Pochettino n’est pas autorisé à être Pochettino avec le PSG, a brillamment résumé Thierry Henry pour CBS Sports. Comment sortir Mbappé, Messi ou Neymar ? Ce n’est pas faisable. Du coup, il a fait entrer Di Maria au milieu de terrain. Ce dernier aussi a trop été exposé et n’a pas aidé défensivement".
"Si vous voulez gagner la Ligue des champions, vous ne pouvez pas défendre avec sept joueurs, a continué le meilleur buteur de l’histoire des Bleus. C’est impossible". "Je suis très satisfait de tous les joueurs", a préféré répondre Pochettino au micro de RMC, dans une énième prise de parole vide de sens. Là où l’ancien de Tottenham avait l’occasion de reprendre la main, d’asséner ses vérités, au moins partiellement, il a préféré laisser son trio dans le confort de prestations insuffisantes.

Paris est-il encore un favori à la victoire finale ? "Les lacunes collectives sont rédhibitoires"

Qui pour entraîner ce PSG ?

Mariés en janvier, le PSG et Pochettino songent déjà à un divorce qui ressemble presque à une évidence. Au sommet de son crédit en janvier dernier, l’Argentin sait que sa cote anglaise ou espagnole pourrait souffrir d’un calvaire déjà trop long au PSG. Sûr de son choix en janvier dernier, le PSG sait que le temps presse pour trouver l’homme à même de faire cohabiter Mbappé, Neymar et Messi dans le même onze et celui qui saura réussir là où Unai Emery, Thomas Tuchel et Mauricio Pochettino : cohabiter paisiblement avec l’omnipotent Leonardo. L’oiseau rare existe-t-il seulement ?
De ce PSG version Pochettino, on n’attend désormais plus grand-chose tant les axes de progression sont difficiles à établir sans revenir au nœud du problème : ce trio et son implication collective. De ce PSG version Pochettino, on est déjà lassé, un peu comme lui face à une situation qui se répète match après match, semaine après semaine. Pochettino au PSG, ça ne fait que dix mois mais ça ressemble à une éternité.
Ligue des champions
Henry et Carragher allument la "MNM" : "Ce sont trois spectateurs"
25/11/2021 À 13:23
Ligue des champions
Symphonie des Citizens, Juventus humiliée : les tops et flops de la 5e journée
25/11/2021 À 08:54