Du bougon Kylian au rayonnant Mbappé. De l’attaquant frustré à l’avant-centre collectif. Du buteur racé au passeur en série. De Montpellier à City, trois jours d’écart, deux visages radicalement opposés et un enseignement déterminant. Mardi, face aux Citizens d’un Pep Guardiola qui avait construit son plan de jeu défensif en se calquant sur lui, Kylian Mbappé a répondu à sa manière aux critiques récentes et aux interrogations latentes : avec de la personnalité, du talent et beaucoup, beaucoup de vitesse.
On a vite compris que Mbappé avait des jambes de feu. Sept minutes auront suffi à dire vrai. Le temps de décrocher, d’orienter vers un Lionel Messi avec qui la relation continue de grandir, de proposer dans la foulée pour être servi par Achraf Hakimi et d'offrir sur un plateau une balle de but à Idrissa Gueye après une fulgurance dont il a le secret. Ainsi va la vie de Mbappé ces dernières semaines. Il est l’attaquant le plus déterminant du PSG sans que son nom n’apparaisse sur le tableau final.
Ligue 1
Sampaoli vs Messi et les autres Argentins du PSG : souvenirs amers et frustrations au rendez-vous
IL Y A 2 HEURES

Verratti sentinelle, la trouvaille de Pochettino qui change tout

4 actions décisives mais aucun but en cinq matches

Voilà cinq matches que le prince de Bondy n’a plus marqué. Tout sauf une habitude pour lui. Mais un fait reste indiscutable : des trois superstars parisiennes, il est le plus indépendant et le plus impactant. Car sur ces cinq matches (Bruges, OL, Metz, Montpellier et City), il termine avec trois passes décisives et un centre qui l’est également sans qu’il ne soit pris en compte, sur le but de Gana Gueye.
Face à Bruges, dans l’apathie parisienne, il avait fait parler sa vitesse côté gauche pour servir Herrera. Face à l’OL, c’est sa galette magnifique pour Icardi qui permet à Paris de faire carton plein. Face à City, c’est son accélération de la 7e minute puis sa remise délicieuse pour Messi (74e) qui facilite la vie des siens.

Lionel Messi - Neymar et Kylian Mbappé après la victoire sur Manchester City

Crédit: Getty Images

Sa partition face à Manchester City est d’ailleurs éclairante à plus d’un titre. D’abord parce qu’elle met en valeur sa capacité de nuisance hors du commun quand il se retrouve servi dans le bon timing. Parce qu’elle annule la thèse naissante d’une perte de relation avec Neymar. Et parce qu’elle dessine un rôle hybride qu’il risque de tenir longtemps cette saison.

Messi-Mbappé-Hakimi, schéma à très vite revoir

Parfois isolé à Bruges, il a appris à mieux lire les déplacements de ses deux acolytes pour être encore plus dangereux. Quand Messi se recentre, c’est-à-dire quasiment systématiquement, il vient souvent proposer dans la profondeur à Hakimi, à tel point que de telles actions (Messi qui rentre intérieur, Mbappé qui plonge dans le dos et le Marocain qui a un choix de roi à la passe) risquent de devenir des constantes systématiques de l’animation parisienne. A gauche, il aura pris un malin plaisir à venir occuper l’espace derrière Cancelo pour faire parler sa vitesse ou son sens du dribble (38e).

"L’association la plus alléchante devant, c’est Mbappé-Messi"

On pensait la fusée Mbappé lancée pour un deuxième acte d’enfer, surtout face aux jambes lourdes des défenseurs adverses. Mais parce qu’il est encore en construction, il a enchaîné des erreurs techniques auxquelles il ne nous avait plus habituées. Certains auraient plongé. Pas lui. L’ego sert aussi à ça, parfois : toujours croire en ses capacités.
Sa remise exceptionnelle de justesse après un nouvel appel tranchant pour ouvrir le champ du but à Messi a été saluée comme elle se devait par l’Argentin, conscient du travail nécessaire de son compère sur le coup. Conscient aussi qu’un Mbappé en confiance et bien dans ses baskets, ça dénoue bien des problèmes.

Pep Guardiola : "Verratti ? Je suis amoureux..."

Ligue 1
Le retour : Icardi s'est entraîné avec le PSG, retour prévu contre l'OM ?
IL Y A 7 HEURES
Ligue 1
Sergio Ramos en pré-retraite dorée au PSG ? "Ceux qui pensent ça se trompent totalement"
HIER À 12:56