Il est revenu, il a vu et l'Atlético a miraculeusement survécu. Ce mardi soir, les Colchoneros ne se posent plus la question de savoir s'ils ont bien fait ou non de faire revenir au bercail Antoine Griezmann. Parce que le Français fut, ce mardi, le meilleur joueur du match le plus important de la saison de l'Atlético en attendant la suite. En ouvrant le score à Porto (1-3) puis en délivrant une passe décisive fabuleuse, avant de peser sur le troisième but, Griezmann a ouvert en grand la voie des 8es de finale de la Ligue des champions d'un Atlético dominé et quatrième de son groupe avant le but du Français.

Antoine Griezmann

Crédit: Getty Images

"Je pense que le but de Griezmann a fait la décision dans un match qui était très ouvert", a commenté Diego Simeone, son coach et mentor. En 45 minutes, il a justifié son transfert de l'été et évaporé les doutes qui escortaient encore son retour dans la capitale espagnole. "En première période, je n'ai pas touché beaucoup de ballons et je n'ai pas beaucoup participé offensivement, a commenté au micro de la télévision portugaise Eleven le Français. Ensuite j'ai essayé de chercher davantage la profondeur et les espaces entre les milieux et la défense, et au final je me suis mieux repéré."
Ballon d'Or
Depuis 1998, le Ballon d'Or ne parle plus français : les raisons d'une disette
28/11/2021 À 20:19
C'est le destin
"C'est le destin, a continué celui qui a logiquement été élu joueur du match. On savait que c'était un match compliqué. On est très fiers, on a tout donné jusqu'au bout. C’est ça l'Atlético. Je suis très heureux d'être de retour et fier de l'équipe. J'espère faire une bonne campagne de Ligue des champions." Avec quatre buts en cinq matches, il s'est déjà imposé comme le joueur le plus important des Madrilènes en Ligue des champions et sa dynamique dessine le retour du Griezmann que l'Atlético avait lâché à contre-cœur en 2019.

Griezmann, NFT et crypto : Sorare, le jeu de fantasy football qui valait 3,7 milliards

Après deux mois à chercher sa place dans le collectif et une confiance envolée à Barcelone, il reste sur trois buts et deux passes décisives en Liga. Griezmann n'avait plus autant pesé sur une rencontre décisive en Europe depuis la finale de la Ligue Europa face à l'OM en 2018. Trois ans, le temps est long pour un joueur de ce calibre, trop longtemps sevré d'émotion après un transfert mal né à Barcelone. Le champion du monde, en perdition en Catalogne, a douté.
Mais sa fin d'année est d'une toute autre allure. "Petit à petit, il revient à son meilleur niveau, prévenait Diego Simeone fin novembre. Nous avons besoin de lui, c'est quelqu'un que nous sommes allés chercher, c'est quelqu'un que les supporters veulent voir." Il y a des scènes qui ne trompent pas. Et à la fin du match, à l'heure d'aller célébrer cette miraculeuse qualification, c'est Griezmann, tout sourire, qui menait la danse au milieu des Madrilènes. Une image qui dit tout du bonheur retrouvé de Grizou.
Qualif. Coupe du monde
Griezmann - Mbappé - Benzema : Progrès, dynamique et quête d’alchimie
11/11/2021 À 22:44
Ligue des champions
Scénarios dingues, L1 déprimante : les tops et flops de la 3e journée
21/10/2021 À 08:09