"Dans la vie, il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous", glissait Paul Eluard. Mais le rendez-vous de la semaine de Mauricio Pochettino est quand même un joli clin d'œil du destin. Son PSG se rend à Manchester pour affronter City, à quelques kilomètres d'Old Trafford – la maison mythique de Manchester United où il est annoncé avec insistance par la presse britannique depuis le départ d'Ole Gunnar Solskjær. D'un coup, l'Argentin s'est retrouvé propulsé un peu plus sur le devant de la scène avant ce choc déjà très attendu. Il est même au cœur des débats. Et pour plusieurs raisons.
Pourtant, il y a du beau monde pour être sous les feux des projecteurs. Si les Citizens doivent se passer de leur maître à penser Kevin de Bruyne – touché par le covid –, on pense bien sûr au trio offensif parisien - la "MNM" - formé par Messi, Neymar et Mbappé, qui sort d'une performance encourageante contre Nantes (3-1) avec un Mbappé en grande forme. La convocation de Sergio Ramos pourrait aussi faire les choux gras de la presse. Mais non, la star de la semaine, c'est bien Pochettino.

Mauricio Pochettino

Crédit: Getty Images

Ligue 1
"J'ai trouvé mon équilibre" : Ramos, un match et un but qui changent tout ?
23/01/2022 À 22:51
C'est le seul nom qui me semble convenir à Manchester United
La presse anglaise lui prête des envies de retour en Premier League. Et à United - où il a les faveurs de Sir Alex Ferguson -, il est considéré par beaucoup comme le candidat idéal pour reprendre le flambeau laissé par Solskjær. "C'est le seul nom qui me semble convenir à Manchester United", a résumé Gary Neville sur Sky Sport. Cela semble improbable. Mais voilà, l'insistance de la rumeur laisse penser que certains de ses proches n'y sont pas étranger.
Et s'il a démenti mardi en conférence de presse, "je vous le dis à tous. Mon contrat court jusqu'en 2023. Je suis très heureux au Paris Saint-Germain, c'est un fait", a déclaré aux journalistes le technicien argentin, les sorties récentes de l'ancien boss de Tottenham, notamment son interview pour L'Equipe, ne font qu'ajouter de l'eau au moulin de ceux qui pensent qu'il n'est pas bien dans ses crampons sur le banc parisien.

Pochettino : "Mon contrat court jusqu'en 2023, je suis heureux à Paris"

Montrer des progrès sur la pelouse

Cependant si les bruits de couloirs à United font jaser, il ne faut pas non plus oublier le terrain où Paris – calé un point derrière City – ferait bien de l'emporter pour prendre une option sur la première place du groupe. Surtout que là aussi, Mauricio Pochettino est attendu. A plus d'un titre. Déjà car c'est Pep Guardiola en face. Et entre l'Espanyol Barcelone, Tottenham et le PSG, l'ancien défenseur possède de nombreux souvenirs en commun avec l'ancien boss du Barça.
Le retrouver n'est jamais anodin et représente toujours un défi. Pas forcément évident à passer d'ailleurs. Mais si Guardiola est le plus souvent sorti la tête haute de leurs duels à l'image de leur double confrontation en demi-finales de la C1 la saison passée, Pochettino a déjà su trouver la clef pour faire déjouer les belles mécaniques de Pep. Avec même quelques succès mémorables comme lors du quart de finale haletant de Ligue des champions en avril 2019 entre les "Citizens" et les "Spurs", qui a vu le club londonien aller en finale à l'issue d'un scénario inoubliable au retour (4-3).

Lionel Messi et Mauricio Pochettino

Crédit: Getty Images

Le match aller entre les deux hommes a aussi tourné à l'avantage de l'Argentin (2-0). Si les protégés de Guardiola ont dominé au Parc des Princes le 28 septembre dernier, les Parisiens forts de leur équipe-type avaient su montrer une cohérence prometteuse à l'époque pour faire la différence. Le souci, c'est que le PSG n'a pas confirmé sur la durée depuis. Les progrès dans le jeu se font même toujours attendre, comme l'a encore illustré leur sortie à Leipzig (2-2). Et si le match à Nantes a envoyé quelques signaux positifs, il serait bon de les confirmer face à une équipe d'une autre dimension. Une formation habituée à maîtriser son sujet comme City.
Une copie de haut niveau de la part du PSG ne réglerait bien sûr pas tout. Mais cela pourrait apaiser un peu le contexte actuel autour de Pochettino. Permettre à l'Argentin de reprendre un peu la main. Même si cela risque aussi d'attiser encore un peu plus les envies de Manchester United et les spéculations de certains tabloïds britanniques. C'est bien une drôle de soirée qui s'annonce pour le technicien argentin, dont les moindres faits et gestes seront scrutés avant, pendant et après la rencontre. Un drôle de cadeau du destin aussi.
Ligue 1
Tout a souri à Paris
23/01/2022 À 21:36
Ligue 1
Le PSG sans Donnarumma face à Reims, Mbappé et Messi dans le groupe
23/01/2022 À 10:40