Tous les trois jours, on imagine que le FC Barcelone a touché le fond. Mais, à chaque match, il continue de creuser irrémédiablement. Après la leçon reçue par le Bayern Munich en ouverture de la Ligue des champions (0-3), le Benfica a infligé le même tarif au Barça (3-0) ce mercredi. Résultat, les Catalans sont derniers de leur groupe à quatre points du deuxième. L'heure est grave alors que le Barça n'avait plus perdu ses deux premiers de Coupe d'Europe depuis 1972. Le voilà qui bat tous les records de médiocrité alors même qu'il reste la seule équipe de la compétition à ne toujours pas avoir cadré le moindre tir.

Frenkie de Jong

Crédit: Imago

Au milieu de ce tableau déprimant, les excuses avancées par Ronald Koeman sont difficilement audibles : "Le résultat est difficile à accepter, je pense qu'il ne reflète pas ce que nous avons vu sur le terrain, s'est défendu le technicien néerlandais de plus en plus menacé. L'équipe a bien joué jusqu'à ce qu'elle soit menée 2-0. La grande différence est qu'ils ont marqué et pas nous." Et d'avancer une autre explication tout aussi peu convaincante : "Ce qui nous arrive n’est pas vraiment étrange, Braithwaite et Dembélé sont blessés et nous n'avons pas d'ailier, Coutinho n'est pas à 100%."
Liga
Un emprunt d'1,5 milliard d'euros : feu vert pour la rénovation du Camp Nou
IL Y A 4 HEURES

Koeman : "Soutenu par le club ? Je ne sais pas"

Koeman refuse l'évidence. Même sans Braithwaite ou Dembélé, le Barça ne peut pas démarrer une campagne de Ligue des champions dans un tel néant. C'est indigne des ambitions et du statut d'un des deux plus grands clubs du XXIe siècle. Mais aujourd'hui, voilà sa réalité. Tous les joueurs sont gagnés par une accablante fébrilité. De Gerard Piqué, sorti à la 32e minute ce mercredi après avoir miraculeusement échappé à un carton rouge au pourtant très fiable Marc-André ter Stegen, complètement à l'envers au Portugal. Koeman est-il le premier responsable ? Alors que le club lui cherchait déjà un successeur avant cette soirée cauchemar, difficile de miser sur son maintien. Mais lui ne lâchera pas l'affaire.

Frenkie de Jong

Crédit: Getty Images

"Je me sens très soutenu par mes joueurs. Soutenu par le club ? Je ne sais pas", a lâché le coach blaugrana en conflit ouvert avec son président Laporta depuis quelques jours. Les joueurs, eux, sont sur la même ligne. "Le plus simple, c'est de mettre le coach dehors mais nous avons tous une responsabilité, l'a disculpé Sergio Busquets. Nous sommes dans une situation critique." Même chose chez Frenkie De Jong : "Je ne pense pas que changer d'entraîneur puisse résoudre quoi que ce soit." Le mal semble effectivement plus profond et dépasse les compétences de Koeman. Mais sans électrochoc, le Barça semble courir à sa perte.
Liga
De la "carabine de foire" au "sniper" : Vinicius, les secrets d’une folle métamorphose
IL Y A 8 HEURES
Liga
Manita, geste génial et doublé pour du beurre : Benzema en 5 Clasicos mémorables
IL Y A 11 HEURES