C'est un trio qui n'en finissait plus de faire saliver. L'heure de la première est enfin arrivée. Celle des artistes associés. Dans la "Venise du Nord", avec la Ligue des champions pour compléter un cadre idéal, Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé devraient être alignés ensemble pour la première fois. Une triplette infernale qui donne encore une autre dimension à la volonté affichée par le PSG de rêver plus grand. Sur le papier, difficile de faire plus attractif. Justement. Les attentes démesurées autour de ce trio doivent désormais se matérialiser sur le terrain. Et ça, c'est une autre histoire.
Suivez une année de sport en vous abonnant à Eurosport !
Mauricio Pochettino a déjà eu un peu de temps pour étudier la question. Avec le choix du meilleur système comme paramètre fondamental, avec tout ce que cela implique. A Bruges, l'entraîneur parisien aura moins à se creuser la tête. Angel Di Maria suspendu, la perspective d'un éventuel 4-2-3-1, avec l'Argentin associé à Messi, Neymar et Mbappé, a du plomb dans l'aile. Pochettino a toutes les raisons de maintenir le 4-3-3 qu'il a mis en place depuis le début de la saison. Avec un trio Messi-Neymar-Mbappé en attaque, et la nécessité de trouver la meilleure formule pour les accorder.
Ligue des champions
La compo probable du PSG : Messi, Neymar et Mbappé enfin associés, Paredes en sentinelle
15/09/2021 À 05:48

La liberté de dézoner

Si une priorité doit s'imposer, c'est celle de leur donner un maximum de liberté. Messi à droite, Neymar à gauche et Mbappé dans l'axe ? Messi dans l'axe en soutien d'un duo Neymar-Mbappé ? Quelle qu'elle soit, c'est seulement la disposition de base. Sur le terrain, ces trois joueurs apprécient de sortir de leur zone pour créer le déséquilibre dans la défense adverse. L'Argentin et le Brésilien aiment rentrer dans l'axe, travailler dans les demi-espaces et entre les lignes. Une tendance qu'ils ne devraient certainement pas abandonner maintenant qu'ils sont de nouveau ensemble. Neymar et Messi vont régulièrement se chercher. Donc se rapprocher.

Nos favoris pour la Ligue des champions : Le PSG vraiment seul au monde ?

Ils n'auront pas un avant-centre du profil de Luis Suarez comme à l'époque du fabuleux trio barcelonais. Mbappé évolue dans un registre radicalement différent de celui de l'Uruguayen. Le Français apprécie volontiers de quitter l'axe pour venir chercher des espaces sur les côtés, avec une affection particulière sur le flanc gauche. Il y fait davantage parler sa vitesse et sa capacité d'élimination. Il a lui aussi besoin d'avoir cette liberté de mouvements pour donner la pleine mesure de ses qualités. Et Pochettino doit ainsi composer avec trois attaquants qui vont souvent dézoner.

L'enjeu des couloirs

La mission de l'entraîneur du PSG consiste à trouver la meilleure animation pour respecter les caractéristiques de Messi, Neymar et Mbappé. Cela passera par la gestion des couloirs. Car la perspective d'un embouteillage dans l'axe est assez nette compte tenu des profils des éléments offensifs parisiens. Les espaces vont naturellement se libérer sur les côtés et le PSG a désormais les moyens de les exploiter. Le recrutement d'Achraf Hakimi entrait dans cette optique. Et celui de Messi pour composer un binôme avec l'infatigable latéral marocain lui donne encore plus de sens.

Navas-Donnarumma : Un poison pour le PSG, les gardiens et Pochettino

L'Argentin devrait retrouver une configuration assez proche de celle où il évoluait avec Dani Alves au Barça. Avec un joueur de couloir toujours prêt à dédoubler pour lui offrir une solution de passe, ou des espaces à exploiter dans l'axe. A terme, Nuno Mendes a un profil similaire à offrir sur le côté gauche pour multiplier les options de jeu données à Neymar. En attendant, Pochettino aligne Abdou Diallo, dans un registre plus défensif, à ce poste. Mais avec le même impératif : offrir une occupation optimale du couloir pour placer les stars offensives parisiennes dans les meilleures conditions.

Le rôle capital des relayeurs

Assumer une animation offensive avec des attaquants qui se recentrent et des latéraux qui montent à foison exige fatalement des précautions défensives. D'autant que Neymar, Messi et Mbappé ne sont pas les plus fervents adeptes du repli. Leur capacité à faire des efforts dans ce domaine sera essentielle pour la cohésion collective du PSG. Mais le rôle de compensation des relayeurs n'en sera pas moins capital pour préserver la solidité du bloc équipe dans les transitions. Si un travail de marathonien les attend, ce n'est pas seulement pour couvrir les montées des latéraux.
Pour les milieux parisiens, il s'agira aussi d'appuyer les attaques. Et notamment de se projeter dans la surface. C'est un autre enjeu essentiel tant Messi, Neymar et Mbappé vont focaliser l'attention des défenseurs adverses. Les relayeurs venus apporter le surnombre en phase offensive auront toutes les chances d'avoir les opportunités de marquer dans cette configuration. C'est l'une des données essentielles pour permettre au PSG d'exploiter du mieux possible le potentiel de son trio d'attaque infernal. Oui, il fait saliver. Mais il a surtout besoin d'être bien entouré.

Messi, Neymar et Mbappé à l'entraînement à Bruges

Ligue des champions
Construire une vraie et grande équipe, l’unique recette pour gagner la Ligue des champions
14/09/2021 À 20:31
Ligue 1
Du jamais vu depuis… 2010 : Messi, l'homme qu’on ne remplace presque jamais
IL Y A 5 HEURES