Insuffisant. Archi dominé par Manchester City, le PSG a logiquement concédé sa première défaite de la saison en Ligue des champions, à l’Etihad Stadium (2-1). Si Kylian Mbappé avait maintenu l’espoir d’un résultat favorable en ouvrant le score contre le cours du jeu, les hommes de Pep Guardiola ont logiquement renversé la vapeur grâce à Raheem Sterling et Gabriel Jesus. Le PSG verra quand même les huitièmes de finale, puisque Bruges a été corrigé par Leipzig dans l’autre match du groupe A. En revanche, les Parisiens ne pourront pas remonter à la première place à l'issue de la sixième journée, ce qui préfigure un choc au sommet pour la suite de la compétition.
Ligue des champions
Ces chiffres pas vraiment dignes de ce PSG
IL Y A 6 HEURES
Comme face à City lors de la phase aller et Leipzig, deux fois, le PSG a souffert. Sauf que, cette fois, le miracle n’a pas eu lieu. Dès l’entame du match, on a senti des Citizens investis d’une mission : laver l’affront pour conquérir la première place, par le jeu. Avant la pause, c’est peu dire que les joueurs de Mauricio Pochettino ont été asphyxiés. Coupé en deux, car le milieu était trop occupé à défendre, le PSG a eu du mal à exister et s'en est remis à sa solidité derrière. Il s’en est quand même fallu de peu pour voir City marquer, surtout quand Presnel Kimpembe (5e) et Achraf Hakimi (18e) ont dû suppléer un Keylor Navas par ailleurs impeccable face à Riyad Mahrez (34e).

"Ce match ne va pas donner envie à Pochettino de rester au PSG... mais l’inverse est aussi vrai"

Mbappé avait pourtant surgi

Solidaire, le PSG a évolué sur un fil, sans exister devant en raison d'un trio offensif qui a fait pschitt et sans réelle certitude collective. Mais le talent offensif a encore parlé, donnant l’illusion qu’il peut quand même se passer quelque chose par intermittence. Sur l’une de ses rares actions, le club de la capitale a trouvé le moyen d’ouvrir le score, un ballon de Lionel Messi arrivant, avec un peu de réussite, vers un Kylian Mbappé esseulé au second poteau. Il n’en faut pas plus à un attaquant qui marche sur l’eau pour tromper Ederson d’un tir entre les jambes (0-1, 50e).
Manchester City aurait pu ne jamais se remettre de ce but en forme de hold-up. Mais Pep Guardiola n’a pas cédé à la panique, opérant un coaching gagnant en faisant rentrer Gabriel Jesus, un vrai 9, à la place d’Oleksandr Zinchenko. Ce changement a relancé la machine citizen, récompensée par l’égalisation de Raheem Sterling, parfait en seconde lame sur une bonne remise de Kyle Walker (1-1, 63e). Et c’est finalement Jesus qui a enfilé le costume de l’homme providentiel, sur une action presque similaire au premier but, cette fois grâce à une remise de Bernardo Silva (2-1, 76e). Quelques secondes auparavant, Neymar avait loupé une balle de 2-1 pour le PSG malgré un une-deux parfait avec Angel Di Maria (74e).
Par chance, Paris n’aura pas une finale brûlante à jouer face à Bruges, seul club du groupe A qui pouvait encore lui passer devant au finish mais qui a perdu face à Leipzig (0-4). Un bien maigre lot de consolation, étant donné que Manchester City compte désormais quatre longueurs d’avance à une journée de la fin. Conséquence : le PSG composte son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en perdant, mais n’a plus aucune chance de reprendre la première place. Il aura certes un statut d'épouvantail à éviter pour les premiers de groupe, mais ce n'est pas la voie la plus facile emprunter pour le sacre.
Ligue des champions
29 blessures, 680 jours d'absence, 107 matches ratés : Verratti et Paris, le sursis permanent
IL Y A 6 HEURES
Ligue des champions
Réflexion et nonchalance assumée : pourquoi Messi marche autant pendant ses matches
IL Y A 6 HEURES