Gianluigi Donnarumma : 6,5

Sacré baptême du feu. Pour sa première en C1, Donnarumma a sauvé la baraque à plusieurs reprises grâce à son imposante carcasse (31e, 43e, 54e, 79e, 90e). Sauvé par sa transversale (26e) - la chance du débutant diront certains - il aura su anticiper quand il le fallait. Rassurant par sa présence dans les airs, il n’a pas encore une sérénité totale dans le jeu au pied. Mais dans un contexte brûlant, il aura dégagé un petit quelque chose de spécial.
  • En bref : La concurrence avec Navas continue, elle sera féroce.
Ligue 1
Grosse boulette : Ramos utilise l'hymne de l'OM dans une story Instagram
IL Y A 9 HEURES

Gianluigi Donnarumma face à Raheem Sterling lors de PSG-Manchester City

Crédit: Getty Images

Achraf Hakimi : 6

La configuration du match ne se prêtait guère à ses grandes enjambées mais c’est pourtant sur sa première que Paris a ouvert le score après un relais précieux pour Mbappé (8e). Parfois en difficulté face à Grealish, il a su rétablir l’équilibre en seconde période et permet même à Messi de repiquer dans l’axe par un nouvel appel décisif. Un sauvetage important juste avant la pause (45e), un autre en toute fin de match (90e).
  • En bref : Rassurant derrière, impactant devant.

Marquinhos : 6,5

Il a mal démarré le match avec un jeu long déficient (3e, 5e, 21e), gêné par le pressing de City. Mais il a rapidement repris le dessus pour régner dans sa surface. Impérial dans les airs, parfait dans la lecture des trajectoires, il ne fut quasiment jamais mis à mal.
  • En bref : Le patron jamais pris en défaut.

Presnel Kimpembe : 6,5

Il a fait de Raheem Sterling son dîner. Puissant et franchement imposant face à l’Anglais, il a mis l’impact nécessaire à ce genre de rencontres. Il s’est cependant parfois compliqué la vie en voulant absolument relancer proprement mais telles étaient les consignes de Pochettino. A l’expérience, il empêche Bernardo de marquer sur l’énorme occasion citizen (26e). Précieux lui aussi pour sauver des situations chaudes (34e, 69e).
  • En bref : Le genre de match qu’il adore et ça s’est vu.

Presnel Kimpembe, tout en puissance face à Raheem Sterling

Crédit: Getty Images

Nuno Mendes : 5

Face à un Mahrez dangereux, il s’est efforcé de tenir son couloir avec réussite et autorité (3e, 5e, 20e). Bien aidé par Gueye et Kimpembe en deuxième rideau, il a fait mieux que limiter la casse. En revanche, il fut le plus en difficulté sur les sorties de balles parisiennes, avec un léger manque de justesse technique.
  • En bref : Il a le niveau pour ces rendez-vous et a surtout encore beaucoup de marge.

Marco Verratti : 7

Il avait sorti ses habits de gala et c’est tout le Parc qui en a profité. Installé en sentinelle, il a cassé à lui tout seul, ou presque, le pressing adverse par ses feintes, ses orientations et les grigris dont il a le secret. Sous pression, ce fut un délice avec des sorties de balle franchement impressionnantes (6e, 11e). Très impliqué défensivement, il a logiquement baissé de rythme physiquement, entraînant Paris dans son sillage. Il s’est accroché malgré tout, tout en roublardise et en expérience. Il a amplement mérité son ovation à sa sortie.
  • En bref : Un récital et un vrai régal visuel pendant une demi-heure.
Remplacé par Georginio Wijnaldum (77e).

Verratti sentinelle, la trouvaille de Pochettino qui change tout

Idrissa Gueye : 7,5

Vous aviez aimé sa démonstration face au Real ? Vous avez dû adorer son match face à City. Libéré par la présence de Verratti dans son dos, il s’est adonné à son jeu préféré : presser, compenser, intercepter, agresser et récupérer. Si Riyad Mahrez a autant galéré, il n’y est pas étranger (38e, 57e). Quand Paris a baissé de rythme physiquement, il fut le seul à offrir des cannes pour proposer des solutions. Son énorme match est récompensé d’un but magnifique, une praline en pleine lucarne, signe de sa confiance actuelle (8e).
  • En bref : Il était PARTOUT.
Remplacé par Danilo Pereira (89e).

Gueye : "On a défendu et attaqué en équipe aujourd'hui"

Ander Herrera : 6

Comparé à ses deux compères du milieu, il a moins scintillé. Mais son travail de harcèlement et de repli aura permis au PSG de moins souffrir au milieu. Moins fluide techniquement qu’à l’accoutumée, il a cependant donné de sa personne pour aider les siens. Dans la lignée de ses dernières sorties, l’apport offensif en moins.
  • En bref : Pas le plus en vue, pas le moins précieux.

Lionel Messi : 6

Il est à l’origine des deux buts parisiens, repiquant d’abord dans l’axe pour laisser le couloir à Mbappé sur l’ouverture du score (8e). Mais c’est surtout son but exceptionnel après une course dont il a le secret qui marquera les esprits (74e). Pour ouvrir son compteur avec le PSG, il a fait les choses en grand. Pas encore aussi influent dans le jeu parisien qu’à Barcelone, il a cependant facilité beaucoup de sorties de balle par son simple talent.
  • En bref : Un bijou pour ponctuer une partition alléchante.

La joie de Lionel Messi après son but face à Manchester City

Crédit: Getty Images

Kylian Mbappé : 6,5

On pourra lui reprocher certaines approximations techniques en deuxième période (57e) et quelques situations mal jouées. Mais il est encore le plus dangereux des attaquants parisiens. C’est son appel et son centre qui permettent à Gueye d’ouvrir le score (8e). C’est sa remise parfaite qui permet à Messi d’enfoncer le clou (79e). Il aura passé une partie du match à courir derrière des ballons compliqués. Mais réussit quand même à être décisif.
  • En bref : Il se passe toujours quelque chose quand il a le ballon.

"L’association la plus alléchante devant, c’est Mbappé-Messi"

Neymar : 5,5

Comme à son habitude, il ne s’est pas caché, en faisant parfois trop (14e). Son occasion ratée (65e) vient ternir une prestation d’ensemble où il aura été dans le ton et utile par son travail défensif, ce qui est à souligner. Il n’a pas toujours été aidé par Nuno Mendes mais reste précieux dans son rôle de semeur de zizanie.
  • En bref : Il est dans la bonne direction pour retrouver son influence passée.

Leo Messi et Neymar

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Les Ultras du PSG sanctionnés : la tribune Auteuil fermée deux matches
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
Un PSG au petit trot se heurte à un Gym tonique
HIER À 22:02