Keylor Navas : 6,5

Il a rapidement compris quel type de soirée il allait passer. Mahrez l’aura mis à contribution à de nombreuses reprises et le portier parisien a sauvé la baraque tant qu'il a pu (6e, 33e, 60e). Il ne peut rien sur les deux buts mancuniens mais aura encore sorti une prestation très solide dans un match primordial. Un jeu au pied pas toujours efficace face au pressing mancunien cependant.
  • En bref : Fidèle à lui-même.
Ligue des champions
Ces chiffres pas vraiment dignes de ce PSG
IL Y A 5 HEURES

Achraf Hakimi : 5

Sans Lionel Messi, très axial, devant lui, le Marocain a pu parfois lâcher les chevaux (24e, 55e) mais pas forcément avec le bon geste final. C'est presque défensivement qu’il aura été le plus impactant, avec des duels remportés et un sauvetage magnifique (18e). Mais, comme les autres, il aura fini par subir les vagues des Citizens.
  • En bref : Solide défensivement, décevant offensivement, un match paradoxal.

Paris est-il encore un favori à la victoire finale ? "Les lacunes collectives sont rédhibitoires"

Marquinhos : 6

Comme souvent, il fut là pour soulager les siens par ses interventions pleines d’autorité et d’à-propos (28e, 84e). Dans les airs, il aura également fait la loi mais on l’a senti moins souverain face à la supériorité adverse. Son jeu long qui peut être si précieux n’aura finalement que peu servi face à la pression mancunienne.
  • En bref : Il ne peut pas tout compenser.

Presnel Kimpembe : 6

Il restait sur une dynamique franchement inquiétante mais "Presko" a retrouvé ses galons de général. Son sauvetage magnifique sur la tête de Rodri (6e) a lancé un match où il n’aura rien laissé passer, ou presque (22e, 55e, 59e, 84e). Tout en puissance et en timing, il ne peut rien sur les buts mancuniens, magnifiques dans leur construction.
  • En bref : Rassurant pour la suite.

Presnel Kimpembe et Marquinhos face à Manchester City

Crédit: Getty Images

Nuno Mendes : 6

Dans son duel avec Bernat, le Portugais a marqué des points ce mercredi. Malgré une utilisation du ballon parfois incertaine (1e, 3e), il aura su se montrer vigilant lorsque la situation devenait brûlante (2e, 13e, 28e). Pas aidé par Neymar, il aura cependant souffert face à Mahrez (18e) et aurait pu se transformer en passeur décisif involontaire pour Gundogan (32e). Mais on a vu beaucoup de personnalité face à la pression adverse, avec des percées pleines de culot comme sur l’ouverture du score (27e, 50e).
  • En bref : Son meilleur match en C1 cette saison.
Remplacé par Thilo Kehrer (67e), qui n’a pris aucun risque.

Leandro Paredes : 5,5

Installé en sentinelle, l’Argentin a bien débuté le match, avec des retours défensifs précieux (8e) et une utilisation du ballon intelligente. Pendant près d’une demi-heure, il aura su offrir un peu d’oxygène au jeu parisien par ses relances simples. Ses passes à l’intérieur du jeu font toujours autant de bien. Reste qu’il a passé plus de temps à courir derrière la balle qu’à la distribuer.
  • En bref : Pour le poste de sentinelle, il revient très bien.

Ander Herrera : 4

Remplaçant au pied levé de Marco Verratti, l’Espagnol n’a pas eu le même rayonnement. Son match s’est lancé sur une perte de balle dangereuse et ses rares ballons exploitables auront manqué de précision (28e). Il aura passé sa rencontre à compenser et aura cependant mouillé le maillot pour limiter la casse.
  • En bref : Ce n’est plus le Herrera du début de saison.
Remplacé par Danilo Pereira (61e).

Andre Herrera face à Joao Cancelo

Crédit: Getty Images

Idrissa Gueye : 4

Son sens du pressing et du harcèlement aurait pu être utile si Paris avait décidé de défendre en avançant. Ce fut l’inverse et, dans ces matches-là, son apport est bien moins précieux. Etonnamment, il aura tiré la langue pour donner un coup de main à Nuno Mendes face à Mahrez, laissant souvent l’Algérien arrivé lancé face au jeune Portugais. Dans l'utilisation du ballon, ce ne fut pas fameux non plus.
  • En bref : Décevant…
Remplacé par Angel Di Maria (67e) qui a su apporter sa qualité technique pour permettre au PSG de mieux garder le ballon.

Lionel Messi : 5

Encore un match compliqué à analyser. Grande différence ce mercredi, Messi n’était plus exilé côté droit, choisissant presque systématiquement de se placer dans l’axe. En jambes dès ses premiers ballons avant de disparaître, il est cependant à l’origine de l’ouverture du score avec un décrochage bien senti avant de centrer pour Mbappé avec réussite (50e). Mais son coup de rein si spécial ne semble pas encore revenu, en atteste ce contre gâché (59e). Son repli défensif inexistant finit par peser lourd.
  • En bref : On le préfère bien plus axial.

Kylian Mbappé, Lionel Messi et Neymar, déçus face à Manchester City

Crédit: Getty Images

Kylian Mbappé : 6

Comme souvent, il a dû se débrouiller avec ce qu’il a pu pendant la première période. Sur sa première munition, il rate le cadre (42e). Sur la deuxième, il glisse parfaitement le ballon entre les jambes d’Ederson (50e). Pour le reste, il a encore fait des différences, autant par ses courses que par ses déviations intelligentes (55e).
  • En bref : Encore et toujours lui.

Neymar : 4

Des trois du trio, c’est encore lui qui est le plus décevant. En première période, Neymar a perdu beaucoup de ballons mais a réussi à sauver la mise par ses inspirations. C’est lui qui lance Mbappé sur la plus grosse occasion parisienne de la première période. C’est aussi sa feinte qui accélère le jeu sur l’ouverture du score parisienne (50e). Son incursion magnifique aurait mérité meilleur sort mais sa frappe du gauche est passée à côté (73e). Défensivement, il n’a pas fait les mêmes efforts qu’à l’aller et ça s’est vu.
  • En bref : Brouillon devant, inexistant derrière…

Symphonie des Citizens, Juventus humiliée : les tops et flops de la 5e journée

Ligue des champions
29 blessures, 680 jours d'absence, 107 matches ratés : Verratti et Paris, le sursis permanent
IL Y A 5 HEURES
Ligue des champions
Réflexion et nonchalance assumée : pourquoi Messi marche autant pendant ses matches
IL Y A 5 HEURES