Quel exploit, quel final de folie ! Entré à la pause, Jordan Siebatcheu a offert un succès de prestige aux Young Boys face à Manchester United en profitant d'une terrible erreur de Jesse Lingard à la dernière seconde (2-1). Mis sur orbitre grâce au troisième but en deux rencontres de Cristiano Ronaldo, les Red Devils se sont pris les pieds dans le tapis après l'expulsion d'Aaron Wan-Bissaka à la demi-heure de jeu (1-1). Ils débutent leur campagne européenne par un accroc dont ils se seraient bien passés, alors que Villarreal et l'Atalanta vont se présenter dans les prochaines semaines...
On ne sait par où commencer. L'affreuse passe de Jesse Lingard ? Le sang-froid de Jordan Siebatcheu, qui a bien suivi l'action ? Le coup de massue pour Manchester United ? Le Stade de Suisse a exulté comme un seul homme alors que le match nul se profilait, mardi soir. La frappe de l'ancien Rennais venait de faire trembler les filets de David de Gea, impuissant face à ce coup du sort, après 60 minutes à tenir tant bien que mal (2-1, 90+5). La faute à Lingard, donc, mais surtout à Aaron Wan-Bissaka, dont l'excès d'engagement... à 70 mètres de son but, en première mi-temps (!), a provoqué son retour anticipé aux vestiaires et déstabilisé son équipe. Les Young Boys, qui s'étaient préparés à souffrir pour leur retour en Ligue des Champions après deux ans d'absence, n'en demandaient pas tant. C'est tout un stade qui se mit à rêver, à pousser son équipe dans une ambiance formidable.
Premier League
MU s'impose à West Ham après un final de folie, Ronaldo frappe encore
HIER À 15:01

Varane et Martial n'ont rien changé

Il avait été cueilli à froid après l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo, auteur de son 135e but pour célébrer son 177e match dans la compétition européenne qui le place au niveau d'Iker Casillas, sur une sublime passe de l'extérieur du pied de Bruno Fernandes (0-1, 13e). Mais les Suisses, en supériorité numérique, n'ont pas tardé à prendre le jeu à leur compte. Le retournement de situation n'était pourtant pas simple à prédire, étant donné le manque de précision des Young Boys. Il a fallu attendre leur treizième tentative pour obtenir l'égalisation par l'intermédiaire de Nicolas Moumi Ngamaleu, qui coupait un centre de Meschack Elia devant Raphaël Varane (1-1, 63e). Le Français, entré à la mi-temps pour stabiliser la défense des Red Devils, cédait une première fois.
Son entraîneur, Ole Gunnar Solskjaer, a préféré jouer la carte de la sécurité en densifiant son milieu de terrain, mais il s'est privé d'un attaquant. C'est Jesse Lingard, remplaçant de Cristiano Ronaldo, qui a occupé la pointe de l'attaque à partir de la 73e minute. Comment espérer un hold-up dans ces conditions, alors que Manchester United n'a pas tiré une seule fois au but en seconde période ? L'entrée (trop) tardive d'Anthony Martial n'a rien changé. Pire, les Mancuniens quittent la Suisse avec une défaite inaugurale qui les met dans l'embarras, même si Villarreal et l'Atalanta Bergame se sont neutralisés (2-2).

Jesse Lingard, fautif lors de la défaite de Manchester United face aux Young Boys Berne

Crédit: Getty Images

Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
HIER À 14:53
Premier League
"Cristiano prend la lumière", Pogba taquin, "intensité incroyable" : Varane raconte sa nouvelle vie
HIER À 10:03