Le combat fut beau mais la précision a fait toute la différence. Liverpool est allé s'imposer face à l'Inter en huitième de finale aller de Ligue des champions mercredi au terme d'un duel de haute volée (0-2). Les deux équipes se sont procurées de belles occasion mais les Interistes n'ont pas converti les leurs. Parfois secoués, les Reds ont su faire la différence dans le dernier quart d'heure par Roberto Firmino (75e) et Mohamed Salah (83e) pour prendre un net avantage avant la manche retour à Anfield.
Alors que l'Inter disputait son premier match à élimination directe en C1 depuis dix ans, l'expérience a certainement joué également. L'opposition tactique, elle, s'est tout de suite dessinée. Les Reds ont voulu presser haut grâce à leur trio offensif mais les défenseurs lombards s'en sont sortis à la relance en prenant de sérieux risques. Une fois ce premier rideau franchi, les Nerazzurri ont régulièrement pu se projeter rapidement vers l'avant et Lautaro Martinez a décoché la première flèche, passée de peu à côté de la cage d'Alisson (5e). Hakan Calhanoglu a même trouvé la transversale du portier brésilien après un service d'Ivan Perisic venu de la gauche (16e).
Premier League
Nouvel accroc pour les Reds
IL Y A 14 HEURES

Match au rythme fou

Liverpool n'était cependant pas en reste et Thiago Alcantara a placé une belle reprise de peu au-dessus suite à un corner (9e). Sadio Mané a fait de même sur une tête consécutive à un long coup franc d'Andy Robertson (14e) avant de placer son retourné acrobatique à côté de la cage de Samir Handanovic (23e). Le ballon a très peu circulé au milieu de terrain et les défenseurs des deux équipes ont évolué sur un fil durant toute la première période. Ils ont cependant tenu bon et se sont même mis en évidence.
Alors que Stefan de Vrij est longtemps resté sonné après avoir pris un coup dans le visage, son coéquipier Milan Skriniar a failli marquer d'une tête décroisée sur corner (41e). Virgil van Dijk, lui, a repris Edin Dzeko de justesse et avec autorité devant sa surface (45e) et le Français Ibrahima Konaté, titulaire surprise côté Liverpool, s'en est bien sorti également. A la reprise, Jürgen Klopp a lancé Firmino à la place de Diogo Jota mais c'est l'Inter qui a clairement pris l'ascendant en prenant confiance dans ses sorties de balles pour passer sur les côtés avec ses pistons Denzel Dumfries et surtout Ivan Perisic.

L'Inter maladroite

Le Croate a fait souffrir Trent Alexander-Arnold et multiplié les bons centres. Il en a pourtant un peu trop appuyé un petit destiné à Lautaro Martinez (53e). van Dijk et Alisson ont résisté comme ils ont pu pendant un quart d'heure puis Klopp a procédé à trois changements d'un coup (59e). Les entrées de Naby Keita, Jordan Henderson et Luis Diaz ont permis aux visiteurs de reprendre leurs esprits et de calmer les ardeurs adverses. Toujours volontaires malgré tout, les Interistes ont loupé le coche peu avant le dernier quart d'heure quand Dzeko n'a pas osé tenter le lob sur Alisson (71e) et que Dumfries a placé sa tête décroisée sur corner juste au-dessus de la cible (73e).
A l'inverse, Firmino a parfaitement repris le corner de Robertson pour débloquer la situation sur le tout premier tir cadré du match (0-1, 75e). Le plus dur était fait pour des Reds qui ont signé le but du break sur une reprise rasante au point de penalty de Salah suite à un long coup franc et une remise de van Dijk (0-2, 83e). L'Egyptien en est déjà à 8 buts en C1 cette saison. Liverpool a marqué sur ses 2 seuls tir cadrés de la soirée (13 au total), l'Inter n'a cadré aucune de ses 9 tentatives. Elle devra faire beaucoup mieux dans ce domaine dans trois semaines au match retour pour espérer renverser une situation mal embarquée.
Premier League
De l'importance d'être Thiago Alcantara
HIER À 22:24
Serie A
Dumfries délivre l'Inter à la dernière seconde
13/08/2022 À 20:49