L'arrivée de Xavi a tendance à faire oublier tout le reste. Le peuple barcelonais a retrouvé le sourire. Et s'est remis à y croire avec leur ancien métronome du milieu de terrain sur son banc. Mais s'il peut redynamiser le secteur sportif par sa vision du projet blaugrana, sa connaissance de la Masia et sa philosophie de jeu ou encore son charisme, Xavi ne maîtrise pas tout non plus. Et surtout pas le côté financier. Or pour éviter que son club se retrouve face à de nouveaux soucis, il ferait bien de trouver comment ramener un résultat positif face à Benfica ce mardi.
L'enjeu n'est en effet pas seulement sportif sur cette rencontre. Et va même bien au-delà. On le sait, la Ligue des champions est une poule aux œufs d'or précieuse pour les clubs et leurs comptables. Habitué depuis la saison 2000-2001 à toujours passer la phase de poules, le club catalan, sorti pour la première fois depuis 2007 dès les huitièmes la saison passée, a donc encore vu loin pour cette année. Trop peut-être étant donné l'état du club. "Nos budgets ont été réalisés avec l'idée que l'équipe atteigne les quarts de finale de la Ligue des champions", a prévenu en octobre dernier Eduard Romeu, vice-président du secteur économique du FC Barcelone.
Liga
Le Barça avance à tout petits pas
HIER À 21:50

Memphis Depay (FC Barcelone) contre le Deportivo Alavés / Liga

Crédit: Getty Images

Les quarts de finale de la C1 ? Près de 20 millions d'euros en poche

Cette sortie en a surpris plus d'un. Car cet optimisme peut encore un peu plus placer le Barça dans une situation délicate si cela n'arrive pas comme l'avait noté le quotidien catalan Sport avant la dernière rencontre des Blaugrana en Europe. Aller en quarts de finale de la Ligue des champions rapporte en effet gros. Au moins plus de 20 millions d'euros de plus qu'un simple passage en phase de poules (ndlr : 9.6 millions pour les 8es, 10.6 millions pour les quarts au minimum). Et ce n'est pas la possibilité d'être reversé en Ligue Europa qui peut aider à oublier un faux pas en C1 (ndlr : le vainqueur ne rapportera "que" 8.6 millions cette saison).
Pour le FC Barcelone qui doit faire face à un gouffre économique après des années de gestion catastrophique, ce n'est pas anodin. Et pour s'offrir une chance d'avoir un peu de marge pour apporter un peu de sang neuf à son équipe alors que son président Joan Laporta aurait promis début novembre quelques renforts cet hiver malgré les lourdes contraintes imposées au club catalan selon TV3, Xavi a sûrement bien conscience que ce match face à Benfica n'est pas une simple rencontre.
Pourquoi imaginer un scénario négatif lorsqu'on peut envisager une issue positive ?
Giflé à l'aller à Lisbonne dans un match apathique de ses joueurs (3-0), le FC Barcelone se retrouve donc face à un défi clef dès ce mardi. Au bord du précipice après deux défaites lors des deux premières journées, le Barça a certes relevé la tête au point d'aborder en position de force la fin de la phase de groupes avec six points, soit deux de plus que Benfica. Mais lors de la dernière journée, les coéquipiers de Memphis Depay vont se rendre en Bavière pour affronter le Bayern Munich, qui les avait humiliés au Camp Nou pour lancer cette saison européenne (0-3). Et pendant ce temps-là, les "Aigles" portugais vont recevoir le Dinamo Kiev.
En clair, il serait plus sûr de régler l'affaire dès ce mardi en s'imposant contre les Portugais, une troisième victoire de rang qui permettrait d'assurer sa présence encore une fois en huitièmes. "Pourquoi imaginer un scénario négatif lorsqu'on peut envisager une issue positive ?" s'est d'ailleurs interrogé Xavi. "Je vois ça comme une opportunité en or de pouvoir passer en huitièmes de finale. Le foot t'offre toujours une revanche, c'est notre revanche, un test pour nous pour montrer que nous sommes toujours le Barça". Histoire de ne pas donner quelques sueurs froides aux comptables du club, déjà pas gâtés depuis des mois.
Liga
Frenkie De Jong, de la lumière à l’ombre au Barça
22/01/2022 À 23:02
Liga
"Il n'y a pas d'autres alternatives" : Xavi reste ferme avec Dembélé, poussé vers la sortie
22/01/2022 À 17:58