C’était un choc attendu entre deux colosses historiques de la Ligue des champions, il aura tenu toutes ses promesses. Avec treize C1 cumulées dans leurs palmarès, Liverpool et l'AC Milan ont livré une intense bataille, conclue sur une victoire des Reds à Anfield Road (3-2). Trent Alexander-Arnold, Mohamed Salah et Jordan Henderson ont trouvé la faille contre une équipe lombarde bien regroupée mais trop timide pour espérer ramener autre chose qu’une défaite des bords de la Mersey. Vainqueurs logiques, les hommes de Jürgen Klopp ont pris directement la tête de ce groupe B.
Dans toute l’histoire de la C1, Milan et Liverpool n’avaient croisé le fer que deux fois : c’était lors de deux finales, en 2005 et 2007, pour une victoire de chaque côté. Dès lors, cette première confrontation en phase de poule laissait songeur sur l’intensité de la partie. Mais dans les faits, ce match a été un régal pour les yeux dès les premières minutes. Très tôt, Liverpool a pris le monopole du jeu et a ouvert le score grâce à TAA, bien servi par un relais de Salah et contraignant Fikayo Tomori à marquer contre son propre camp d’un tacle dévié (9e, 1-0).
Serie A
Milan rejoint l'Inter en tête avec un Hernandez buteur
IL Y A UN JOUR

Plus précoce que Mbappé, Haller et apathie barcelonaise : les tops et flops

Maignan a pourtant frustré Salah

Dans la continuité de sa domination, les Reds ont obtenu un penalty mais Mike Maignan est parvenu à détourner le tir de Salah pour éviter la catastrophe (14e). Plus dans le match par la suite, Milan a laissé passer l’orage des Scousers pour planter deux coups de couteau juste avant la pause : Ante Rebic d’une frappe croisée (42e, 1-1) et Brahim Diaz à bout portant (44e, 1-2) ont permis à Milan de mener à la pause de manière très opportuniste.
Mais au retour des vestiaires, Liverpool n’a pas baissé la tête, au contraire. Si Simon Kjaer s’est logiquement vu refuser un but pour hors-jeu (47e), le défenseur international danois a fait son possible pour éviter la remontée anglaise. Mais c'était intenable : Salah a égalisé grâce à une jolie louche de Divock Origi par-dessus la défense (48e, 2-2) et a fait basculer le match dans la folie. Une dynamique au bout de laquelle Liverpool a empoché les trois points grâce à une frappe soudaine d’Henderson consécutive à un renvoi milanais sur corner (69e, 3-2). Malgré une dernière tentative de Diaz au-dessus (95e) et l'entrée d'Olivier Giroud en seconde période, Klopp a pu lever les poings haut vers le ciel : Liverpool a démontré son art du pressing haut tout le long de la partie pour asphyxier son adversaire et s’installer en tête du groupe B.
Serie A
Accrochée par Milan, la Juve ne gagne toujours pas
19/09/2021 À 20:37
Serie A
"Magic Mike", "Iron Mike" : Avec Maignan, Milan a déjà oublié Donnarumma
18/09/2021 À 21:15