Les spectateurs de l'Etihad Stadium ont apprécié le scénario fou qui leur a été servi. Contrairement à son rival honni, surpris la veille en Suisse, Manchester City a bien débuté sa campagne de Ligue des champions en giflant le RB Leipzig (6-3), mercredi soir. La différence de niveau était flagrante et la note aurait pu être encore plus lourde pour les Allemands, qui ont sombré en seconde période malgré le triplé de Christopher Nkunku. Les Sky Blues prennent la tête seuls du Groupe A, avant de se déplacer au Parc des Princes dans deux semaines.
Demain, dans les journaux britanniques, la joie de Jack Grealish servira certainement à illustrer le compte-rendu de la folle victoire de Manchester City sur sa pelouse. L'Anglais, arraché à Aston Villa pour 118 millions d'euros, a signé sa première passe décisive pour Nathan Aké (1-0, 16e) ainsi que sa première réalisation en Ligue des champions, au terme d'un raid solitaire conclu d'une sublime frappe du droit (4-2, 56e). Ses débuts européens réussis éclipseront malheureusement la prouesse réalisée par Christopher Nkunku. L'ancien Parisien a frappé à trois reprises, dont deux fois de la tête (2-1, 42e ; 3-2, 51e), insufflant à chaque fois un esprit de révolte à ses partenaires.
Premier League
City étouffe Chelsea et marque les esprits avant Paris
IL Y A 2 HEURES

Plus précoce que Mbappé, Haller et apathie barcelonaise : les tops et flops

City poursuit sa série d'invincibilité

Et le troisième but du Français (4-3, 73e), d'un tir bien placé après un service de Youssuf Poulsen, n'a même pas eu le temps d'être célébré que Joao Cancelo décochait une frappe lointaine terrible qui transperçait Péter Gulacsi (5-3, 75e). Un match fou ! Le bijou du latéral portugais appuyait le sentiment que les Sky Blues ont marqué à chaque fois qu'ils ont accéléré le jeu, sans toutefois jamais dominé outrageusement. L'équipe de Pep Guardiola a puni le manque de concentration des Roten Bullen, qui n'ont pas réussi à gérer les minutes qui ont suivi leurs buts. Pire, les erreurs allemandes ont précipité la perte du RB Leipzig. Nordi Mukiele a pris son propre gardien à contre-pied en voulant repousser un centre de Kevin de Bruyne (2-0, 28e), de retour après une blessure contractée face à Tottenham, mi-août.
Puis Lukas Klostermann s'est rendu coupable d'une faute de main dans sa surface, entraînant un penalty transformé en force par Riyad Mahrez avant la pause (3-1, 45e). Et l'expulsion d'Angelino pour un second avertissement a été suivie du dernier but de Gabriel Jesus (6-3, 85e), tout juste entré en jeu. Manchester City a prolongé sa série d'invincibilité en phase de groupes en remportant son 18e match d'affilée. Idéal pour la confiance, à deux semaines du déplacement des Sky Blues au Parc des Princes, pour le choc du Groupe A.

"La MNM ne sera pas un trio tant que Neymar aura ce niveau"

Premier League
Guardiola contre Tuchel, le maître peut-il mater l'élève ?
IL Y A 18 HEURES
League Cup
City et Liverpool tranquillement qualifiés
21/09/2021 À 20:38