Le combat de boxe s'est terminé sur un K.O. Le Benfica s'est longtemps bien battu face au Bayern Munich mais a fini par craquer complètement et a subi une lourde défaite sur sa pelouse, mercredi, lors de la 3e journée de Ligue des champions (0-4). Dans une rencontre intense, l'ouverture du score de Leroy Sané sur coup franc (70e) a été un tournant fatal aux Aigles. L'Allemand a même signé un doublé (84e) au bout d'un quart d'heure durant lequel Everton a marqué contre son camp (80e) avant une réalisation de Robert Lewandowski (82e). Avec trois succès, les Bavarois confortent leur première place de la poule E devant les Lisboètes.
Le film du match
Malgré l'absence de leur coach, malade et resté à l'hôtel, les joueurs de Julian Nagelsmann ont démarré le match pied au plancher et pris leurs adversaires à la gorge durant les dix premières minutes. Lewandowski a ainsi obligé le portier lisboète Odisseas Vlachodimos à repousser sa tête aux six mètres sur un centre de Kingsley Coman (9e). Les Aigles et leur gardien ont pourtant su faire le dos rond puis, poussés par leurs supporters, ont soudainement et joliment réagi grâce à la volonté de Rafa Silva et surtout du percutant Darwin Nunez.
Liga Portugaise
Lunaire : Décimé, Belenenses "contraint" de jouer à 9 contre Benfica avant de déclarer forfait
IL Y A 4 HEURES

Le patron Upamecano, l’erreur de casting Cuisance : les Français du Bayern passés au crible

Alors que les débats étaient devenus équilibrés et intenses, l'Uruguayen a filé vers la surface de Manuel Neuer qui a dû s'employer pour détourner sa frappe tendue du pied droit (32e). S'ils ont manqué d'inspiration collective à cause d'un Thomas Müller discret en première période ou d'un Benjamin Pavard délaissé par Leroy Sané sur la droite, les Munichois ont aussi fait trembler Nicolas Otamendi et la défense portugaise. Sané a raté la cible de peu sur son tir axial (38e) puis Lewandowski a cru ouvrir le score de près sur un nouveau service de Coman mais son but a logiquement été refusé car il avait marqué du bras gauche (44e).

Le Benfica n'a pas saisi sa chance

Les champions d'Allemagne ont attaqué de plus belle dès la reprise et la frappe croisée du piston droit Benjamin Pavard a fini sur le poteau opposé après un joli travail de Coman sur la gauche (46e). Plus influent, Müller a connu une fausse joie à son tour et son but aux six mètres a été refusé à cause d'une position de hors-jeu initiale de Coman qui avait encore superbement dribblé Diogo Gonçalves (53e). Le latéral droit lisboète a pourtant sonné la révolte des siens dans la foulée et Neuer, désormais centenaire en C1 avec le Bayern, a dû s'envoler pour détourner son tir qui partait en lucarne (55e). Lucas Verissimo, lui, a placé sa tête juste à côté de la cible (57e).
Le Benfica venait de laisser passer sa chance car l'entrée de Serge Gnabry à la place de Pavard (66e) a fait basculer le rapport de force dans cette rencontre intense. Après une faute d'Otamendi sur Lewandowski, Sané a envoyé son coup franc axial au fond des filets de Vlachodimos pour enfin trouver la faille (0-1, 70e). Les visiteurs ont dès lors intensifié leur domination face à des adversaires sonnés et Everton, tout juste sorti du banc, a dévié un centre de Gnabry dans son but (0-2, 80e).
A bout de forces, les joueurs de Jorge Jesus ont encore cédé après un centre de Gnabry pour Sané qui a généreusement servi Lewandowski aux six mètres (0-3, 82e). Après ses doublés contre le Barça (0-3) et le Dynamo Kiev (5-0), le Polonais, candidat au Ballon d'Or, en est déjà à 5 réalisations en C1 cette saison. Sané, lui, en compte 3 après sa reprise au point de penalty sur une passe en retrait du jeune Josip Stanisic (0-4, 84e). L'ogre bavarois enchaîne un troisième net succès dans cette campagne européenne où il n'a pas encore encaissé de but mais aussi un 24e match de poule sans défaite. Une fois de plus, il fait partie des grands favoris pour soulever la coupe aux grandes oreilles.

Pavard, la sale période : "Au Bayern, on a les mêmes doutes qu'en France"

Bundesliga
Grâce à Sané, le Bayern reprend la tête
IL Y A 6 HEURES
Ligue des champions
Tenu en échec, le Barça ira jouer sa qualification... à Munich !
23/11/2021 À 21:53