Le Paris Saint-Germain en a désormais l'habitude. Rares sont les tirages qui le ménagent depuis que son ambition, la seule qui compte vraiment est de soulever la coupe aux grandes oreilles. On n'oubliera pas le RB Leipzig que Paris avait croisé sur sa route lors du Final 8 de Lisbonne en 2020 et on se rappellera qu'à Bruges un certain Kylian Mbappé, vexé d'avoir débuté sur le banc, avait claqué un triplé en seconde période un soir d'octobre 2019. Mais l'affiche qui a retenu, et qui retiendra, toute l'attention, c'est bien ce Paris Saint-Germain - Manchester City, remake de la demi-finale remportée par les Citizens la saison dernière. Depuis, Paris a bien changé, City un peu moins mais l'ombre de Cristiano Ronaldo plane.
Le tirage au sort complet de la Ligue des champions

"On cherche ce niveau de qualité de matches"

Premier League
"C’est plus facile de gagner des trophées individuels" : Cristiano Ronaldo et MU se cherchent encore
23/10/2021 À 09:07
Écartons d'emblée les réactions d'usage. "Il faut respecter les autres équipes aussi, Leipzig et Bruges, ce sera dur, très dur. Quand vous jouez ce genre de compétitions, toutes les équipes sont très fortes. Le plus important est d'être prêt quand la compétition va commencer", a déclaré Mauricio Pochettino sur la chaîne Twitch du club parisien. Mais pour Paris, le choc ce sera City. S'il n'y a pas de faux pas surprise face à Leipzig ou à Bruges, ce seront les deux confrontations franco-anglaises qui décideront du sort du groupe. "Nous voulons gagner tous les matches et finir premiers du groupe. La qualification est importante mais finir premiers l'est aussi", a quand même poursuivi l'Argentin.
Finir premier pour se donner le plus de chances d'éviter un gros en huitièmes de finale ? Pour emmagasiner de la confiance ? Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG qui a par ailleurs évoqué le cas Kylian Mbappé, a un peu répondu à cette question au micro de BeIn : "Si on veut aller plus loin, on a besoin de gagner chaque match, de travailler. C'est une bonne chose pour nous, pour la motivation. On cherche ce niveau de qualité de matches." Pour la qualité, Paris va effectivement être servi.
"(Retrouver Manchester City), c'est spécial, Man City est une des meilleures équipes d'Europe, ils luttent depuis dix ans pour remporter la Ligue des champions. Comme Paris, bien sûr", a pointé Pochettino. Cinq ans après sa première apparition dans le dernier carré, City a fait mieux la saison dernière en se qualifiant pour la finale (perdue face à Chelsea). Et qui les Citizens ont écarté sur leur route ? Paris, bien sûr. Défaits au match aller malgré une première période dominée (1-2), les Parisiens avaient sombré à City (2-0). On l'aura compris, ils ont une revanche à prendre.

Messi, Neymar, De Bruyne… Mais quid de Cristiano Ronaldo et Mbappé ?

Mais l'équipe parisienne, qui n'a jamais battu Manchester City dans son histoire, ne ressemblera pas à celle de mai dernier. Donnarumma, Hakimi, Wijnaldum mais aussi Ramos et surtout Messi sont arrivés. Jamais, Paris n'a été aussi armé pour décrocher l'objectif suprême : la Ligue des champions. Le chemin sera long, semé d'embûches évidemment mais cet assemblage et les promesses autour du duo Messi-Neymar, en attendant de connaître l'issue du dossier Mbappé, font du PSG, l'unique favori de la compétition. C'est une pression supplémentaire certes mais prouver face à City, son alter-ego à de nombreux niveaux, que ce Paris-là est à la hauteur des attentes serait déjà un premier message.
Liés par l'origine de leurs propriétaires, Abou Dhabi pour City, le Qatar pour Paris, les deux clubs partagent la folie des grandeurs sur le marché des transferts. City a cassé sa tirelire pour Jack Grealish (118 millions d'euros) et aurait bien voulu attirer Harry Kane dans ses filets mais s'est vu opposer une fin de non-recevoir de la part de Tottenham. Le mercato mancunien n'est pour autant, sans doute pas fini. La presse européenne se fait, ce jeudi, l'écho d'un accord entre le club de Cristiano Ronaldo, en attendant celui avec la Juventus Turin. CR7 pourrait donc une nouvelle fois retrouver Lionel Messi. Et Kylian Mbappé ? Pas sûr tant l'issue du dossier de l'attaquant tricolore est incertaine. Sa présence rendrait l'affiche plus incroyable encore. Son absence, préjudiciable au spectacle évidemment, ne la rendra pas moins attendue. C'est dire.
Ligue des champions
Scénarios dingues, L1 déprimante : les tops et flops de la 3e journée
21/10/2021 À 08:09
Ligue 1
Mbappé, le match d’après, acte II
15/10/2021 À 06:01