C'est à croire que les Dieux du football ont choisi leur camp de base. Ici, à Bernabéu, rien ne peut arriver au Real Madrid. Ici, vous êtes dans le temple de l'irrationnel, dans le sanctuaire des miracles, ici tout peut se passer si tant est que cela soit favorable aux Merengue. Ce mardi, face à Chelsea (2-3), c'est une nouvelle "noche mágica" qui attendait les supporters madrilènes, pourtant franchement angoissés pendant 80 minutes. Mais tant que le Real n'est pas mort…
"Ne joue pas avec le ROI", pouvait-on lire sur l'immense tifo madrilène avant le coup d'envoi de ce quart de finale. Une manière de dire qu'à Bernabéu, il faut s'incliner. Chelsea a fait tout l'inverse, martyrisant le géant madrilène et son public avec. De la première période à l'entrée du dernier quart d'heure, ce fut un Real amorphe, dépassé, sans idée et sans leader qui semblait voué à l'enfer. Et puis…
Supercoupe d'Europe
Benzema, légende aux airs de Ballon d'Or : "Il n'y a plus aucun doute"
IL Y A 8 HEURES

Benzema, Kanté, Camavinga : Comment les Français ont fait basculer le match

On est habitués à souffrir
Et puis Modric a redonné espoir à tout un peuple grâce à un coup de baguette magique dont il a le secret. Les Dieux du football avaient choisi leur camp, celui du Real, encore une fois. Cette fois-ci, le héros n'est pas grec mais bel et bien français en la personne de Karim Benzema, venu définitivement crucifier Chelsea et faire basculer cette soirée déjà animée dans la légende. En tribunes, le silence angoissé a laissé place à une douce euphorie et au coup de sifflet final, c'est l'hymne du club qui fut repris, a capella, par le public local.
"Franchement, c'est un truc de fou", a reconnu un Edouardo Camavinga subjugué par une telle atmosphère. "C'est incroyable de vivre une nuit de plus comme ça au Bernabéu, a reconnu Nacho au micro de Movistar. Avec encore une réaction folle de l'équipe pour nous qualifier en demi-finale. C'est comme face au PSG, ça te fout la chair de poule à chaque fois que tu vis ce genre de nuit au Bernabéu".
Mais comment font-ils à chaque fois ? A cette question, Luka Modric a tout expliqué : une foi inébranlable dans leurs qualités, une confiance aveugle dans le destin victorieux de ce Real. "On a souffert, mais on n'a rien lâché jusqu'à la fin, a estimé le Croate. Même menés 3-0, on n'a pas fait un mauvais match, mais Chelsea a mis tout ce qu'il pouvait, et on a continué à se battre, on savait qu'on pouvait renverser la situation. L'entraîneur a fait de bons changements qui ont fait tourner le match. On est habitués à souffrir, ça nous est souvent arrivé : Bayern, Juve, Ajax, Schalke... et cette nuit en est une autre".

10 demies en ... douze ans

Un sentiment confirmé par Nacho, au club depuis ses 11 ans. "C'est ça, le Real Madrid, a-t-il avancé. On nous apprend depuis petits qu'il ne faut jamais se rendre, jamais. Aller en finale, c'est dans l'ADN de ce club. On l'a prouvé encore une fois à la maison, avec nos supporters. Objectif atteint. Le Real est prêt à se battre contre n'importe qui, il faut toujours croire en cette équipe, parce que même si on n'était pas passé, on donne tout à chaque fois sur le terrain".
Le résultat, c'est une constance au plus haut à toute épreuve. Pour la 10e fois en 12 ans, le Real verra donc le dernier carré de la C1. Même en étant sur courant alternatif, même en dépendant quasi-exclusivement de guerriers vieillissants mais toujours aussi magiques. Mais si Madrid est encore en vie, c'est aussi un peu grâce à la magie. Celle de Bernabéu dont Carlo Ancelotti ne se lasse pas.
"Comment expliquer cette magie du Bernabeu ? C’est très compliqué de mettre des mots dessus, a-t-il expliqué à Sky Italia. Il se passe quelque chose quand tu entres dans ce stade. Le public, les joueurs… Qui aurait pu imaginer que nous passions à 0-3 ? Moi, j’y croyais. Parce que le Real Madrid ne meurt jamais".
https://i.eurosport.com/2022/04/13/3354535.jpg
Supercoupe d'Europe
Benzema létal, déjà un trophée pour le Real
IL Y A 9 HEURES
Supercoupe d'Europe
Séduire Ancelotti et déloger Casemiro : Tchouameni, l'épreuve du temps
HIER À 21:40