En ce moment, rien ni personne ne résiste à Liverpool. Ce mardi, l’Atlético Madrid et Antoine Griezmann l’ont appris à leurs dépens. Au terme d’un match palpitant et de très haut niveau par moments, les Reds sont en effet venus à bout des Colchoneros (2-3) grâce à deux buts de Mohamed Salah et à une superbe réalisation de Naby Keita. "Grizou" a, lui, inscrit un doublé, avant d’être expulsé. Avec trois victoires en autant de rencontres, les hommes de Jürgen Klopp s’envolent en tête du groupe B, tandis que ceux de Diego Simeone sont au coude-à-coude avec Porto, vainqueur de l’AC Milan (1-0).

4 buts en 34 minutes

League Cup
Diogo Jota sort Arsenal, Liverpool va défier Chelsea à Wembley
20/01/2022 À 19:45
Dans un Wanda Metropolitano copieusement garni et prêt à vibrer, c’est Liverpool qui a frappé en premier. Tout simplement intenable depuis le début de la saison, Mohamed Salah a ouvert le score d’une frappe du gauche, après avoir effacé trois défenseurs adverses et bénéficié de la complicité de James Milner, qui a légèrement touché le ballon (0-1, 8e). Cinq minutes plus tard à peine, Naby Keita, d’une demi-volée pleine de spontanéité, fusillait Jan Oblak et mettait les Reds sur orbite (0-2, 13e).
Assommé, l’Atlético de Madrid ? On était en droit de le croire. Et l’on se trompait. Parce qu’Antoine Griezmann a décidé d’endosser le costume d’homme providentiel. Le Français a d’abord réduit l’écart en déviant un centre puissant de Koke (1-2, 20e). Il a ensuite profité de l’excellent travail de Joao Félix pour se défaire de Virgil van Dijk et battre Alisson d’un tir croisé (2-2, 34e). Rassérénés par le doublé de leur numéro 8, qui a trouvé le chemin des filets à domicile pour la première fois depuis son retour dans la capitale espagnole, les Colchoneros ont bousculé les Reds jusqu’à la pause.

Griezmann, coupable d'avoir trop levé le pied

La première période a été ébouriffante et riche en rebondissements. La seconde a été plus décousue. Électrique, surtout. Mais, au fond, tout aussi déconcertante. Déjà car Griezmann a vu rouge peu après la reprise (52e). Le champion du monde a été sanctionné pour avoir trop levé son pied, qui a fini sa course dans le visage de Roberto Firmino. Derrière, les Rojiblancos n’ont pas complètement flanché, mais ont peu à peu reculé. Jusqu’à ce que Mario Hermoso, plus très lucide, ne déséquilibre Diogo Jota dans la surface madrilène. Impitoyable, Salah a exécuté la sentence en prenant Jan Oblak à contre-pied (2-3, 76e).

Antoine Griezmann rit jaune : il a récolté un carton rouge contre Liverpool, le 19 octobre 2021 en Ligue des champions.

Crédit: Getty Images

Il manquait encore un petit ingrédient pour finir d’assaisonner ce match fou de bout en bout. Les locaux ont effectivement cru obtenir à leur tour un penalty, après un contact entre Diogo Jota et José Maria Giménez. Sauf que l’arbitre, qui avait montré le petit point blanc dans un premier temps, s’est ravisé après avoir consulté les images, au grand dam des Matelassiers. Chahuté comme rarement mais toujours aussi irrésistible devant, Liverpool quitte donc Madrid avec trois nouveaux points qui le rapprochent encore davantage des huitièmes de finale. L’Atlético, de son côté, devra lutter jusqu’au bout. Avec une bonne nouvelle, néanmoins : il a bel et bien retrouvé son "Grizou".
Copa del Rey
L'Atlético de Madrid sorti dès les huitièmes de finale par la Real Sociedad (2-0)
19/01/2022 À 21:53
Premier League
City a un nouveau dauphin : Liverpool s'amuse pour gagner une place
16/01/2022 À 15:54