Pour leur retour en Ligue des champions, les Marseillais ont repris leurs mauvaises habitudes. Invaincus jusqu’ici cette saison, les hommes d’Igor Tudor ont subi leur première défaite de la saison sur la pelouse de Tottenham (2-0). Après un match de qualité et une première période dominée, les Olympiens n’ont pas pu résister après l’exclusion de Chancel Mbemba dès le début de la seconde période, et Richarlison a fini par les punir d’un doublé.
Le film du match I Calendrier et résultats I Classement
Ligue 1
Le choc Harit comme motivation : "On avait à cœur de le faire pour lui"
13/11/2022 À 23:25
L’OM a bien failli s’offrir le scalp de son adversaire le plus redoutable dans le groupe D de cette C1, qui plus est à Londres, mais c’est bien Tottenham qui a eu le dernier mot. Dans son habituel 3-4-3, Tudor, privé d’Alexis Sanchez et qui a choisi de ne pas utiliser Dimitri Payet, a failli remporter son pari, son équipe faisant très mal aux actuels troisièmes de Premier League pendant toute la première période.

A 10 contre 11, l’OM a pourtant failli ouvrir le score…

Incapables de tenir le ballon, souvent obligés de défendre dans leur camp, les joueurs d’Antonio Conte, qui a passé le premier acte à crier des consignes, visiblement frustré, devant son banc, n’ont longtemps pas existé. Mais l’OM, pas du tout intimidé par l’ambiance du Tottenham Hotspur Stadium, a toutefois manqué de justesse à l’approche du but adverse pour faire mal à un Hugo Lloris qui, pourtant, n’a pas semblé être dans un grand soir. L’international français s’est toutefois bien couché sur une frappe lointaine de Mattéo Guendouzi (45e+1).
Alors qu’il se prenait à rêver de jouer un mauvais tour au finaliste de l’édition 2019, l’OM a pourtant été plombé juste au retour des vestiaires, sur une action "tottenhamesque". En une passe parfaite dans la profondeur pour Heung-Min Son, Harry Kane a déstabilisé toute la défense olympienne. Battu à la course, Chancel Mbemba, pourtant solide dans le premier acte, a taclé pour dégager le ballon, mais, en position de dernier défenseur, il a fauché le Sud-Coréen devant sa surface, et reçu un carton rouge logique (47e).

Harry Kane face à l'OM

Crédit: Getty Images

Duel déjà crucial contre l'Eintracht

Dès lors, la dynamique de la rencontre s’est inversée, et ce sont les coéquipiers d’Eric Bailly qui se sont mis à subir. Pourtant, sur une action lancée par l’hyperactif Nuno Tavares, et sur un centre bien dosé de l’entrant Sead Kolasinac, Amine Harit a été à deux doigts de glacer les Spurs (74e). Dans la foulée, le couperet est tombé pour Marseille, et sur un centre d’Ivan Perisic, Richarlison, seul a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs de la tête (1-0, 76e).
Cinq minutes plus tard, sur un centre de Pierre-Emile Hojbjerg, le Brésilien a signé un doublé, toujours de la tête, pour enterrer les espoirs sudistes (2-0, 81e). L’OM aura l’occasion de rebondir dès la semaine prochaine, à domicile, face à l’autre perdant de cette première journée : l’Eintracht Francfort. L’équipe de Randal Kolo Muani a été rossée chez elle par le Sporting Lisbonne (0-3), encaissant trois buts dans la dernière demi-heure. Les Portugais sont donc co-leader du groupe D avec Tottenham.

Richarlison a signé un doublé face à l'OM, mercredi 7 septembre 2022. / Ligue des champions

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Les Monégasques sont en colère : "L'arbitre était pour Marseille"
13/11/2022 À 22:46
Ligue 1
90e+8 : Et l'OM est allé chercher la victoire
13/11/2022 À 21:44