C'est encore sous une pluie de confettis que s'est achevée l'aventure des Bleus. C'était déjà le cas au stade Loujniki en 2018. La France a repris ses bonnes habitudes après un été achevé dans une nuit de regrets et de frustration à Bucarest. Ces Bleus savent gagner. Ils ont la recette. Et cette victoire finale en Ligue des Nations, si elle reste plutôt anecdotique d'un strict point de vue du palmarès, réenclenche un cercle vertueux et replace les champions du monde parmi les équipes qui comptent vraiment. Elle distille aussi l'idée que l'Euro n'était qu'un accident, certes spectaculaire.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
"Non, je n'ai pas plus de regrets aujourd'hui par rapport à l'Euro, a commenté Didier Deschamps. C'est passé, c'est derrière. Tout ne doit pas être jeté à la poubelle non plus." Et ce parcours entre Piémont et Lombardie, cette renaissance italienne, accrédite la thèse qu'il défend depuis son retour médiatique en août : c'est avant tout le trou d'air face à la Suisse qui ont plongé les Bleus dans le noir.
Ligue des Nations - Finales
Les notes des Bleus : Benzema façon Ballon d'Or, Pavard la tête dans le sac
10/10/2021 À 21:06

Tremplin vers le Qatar

"Il n'y avait pas de manque de confiance, a continué le sélectionneur. Les joueurs ont prouvé qu'ils étaient toujours au haut niveau. En septembre, on a fait deux matches nuls, ok. On met des jeunes comme Tchouaméni ou Théo Hernandez sans que le niveau de l'équipe n'en pâtisse. La meilleure vitamine, c'est de gagner des titres." Fatalement, vaincre la Belgique et l'Espagne regonfle les ambitions et il n'en faut pas plus à l'affamé Karim Benzema, qui a remporté ce dimanche son premier trophée en sélection, pour rappeler l'essentiel.
"Cette équipe est très, très forte, ne lâche jamais rien, a-t-il expliqué au micro de M6. C'est le signe des grandes équipes, patienter, ne pas paniquer et attendre le bon moment. On va d'abord profiter de ce trophée et aller chercher la Coupe du monde." Car c'est bien cela dont il s'agit : viser le Qatar et la défense du plus beau trophée qui existe. Après le gadin de juin, cette Ligue des Nations est le marchepied voire le tremplin vers cette quête ultime.

Benzema : "Mon but ? A l'échauffement déjà, j'en ai mis pas mal..."

Ligue des Nations - Finales
But contesté de Mbappé : L'UEFA prône une réécriture de la règle du hors-jeu
15/10/2021 À 10:33
Ligue des Nations - Finales
Le jeu au pied de Lloris, "petit retard" français annonciateur d’un sacré renouveau ?
12/10/2021 À 21:48