Hugo Lloris : 5

Pris à contre-pied sur le premier but suédois détourné par Varane devant lui, complètement abandonné par sa défense sur le second, Lloris n'a pu que constater les dégâts. Pour le reste, il a assuré, notamment sur les ballons aériens.

Premier League
Giroud encore au pied du mur : "Il faudra que je prenne une décision en janvier"
22/11/2020 À 12:00
  • En bref… Frustrant.

Le grand gagnant et les vrais perdants : Deschamps a fait le tri

Benjamin Pavard : 7

Bien sûr, on se souviendra de sa volée aux effluves de Kazan. Son deuxième but en Bleu, lui qui y met toujours les formes. Mais le Munichois s'est aussi distingué par son intransigeance défensive avec beaucoup de compensations et de duels gagnés. Un vrai gros match.

  • En bref… Second poteau Pavard.

Raphaël Varane : 6

Malheureux sur le but, il dévie le ballon dans son propre but. Mais il a fait preuve de beaucoup de vigilance dans ses jaillissements à l'image de son excellente intervention en qualité de dernier défenseur (38e). Varane a dégagé beaucoup d'autorité. Parfois trop et il s'en sort bien sur une intervention très limite sur Kulusevski (43e) juste avant la pause.

  • En bref… Tranchant.

Remplacé par Kurt Zouma (45e) : 5,5

Il a vécu une soirée tranquille et a tenté de s’appliquer sur ses relances. Toujours aussi impressionnant dans les airs, le joueur de Chelsea manque parfois un peu de justesse dans ses interventions et concède des fautes bêtes.

En bref… Rassurant après la Finlande.

Presnel Kimpembe : 5

Toujours aussi costaud, Kimpembe a régné dans sa zone. Mais il est toujours coupable de sautes de concentration. Ce mardi, elles ont coûté un but puisqu'il lâche complètement le marquage sur Quaison sur la seconde réalisation suédoise. Dommage pour le Parisien qui avait connu jusqu'ici une soirée plutôt paisible.

  • En bref… La concentration, toujours…

Kimpembe (France) face à la Suède

Crédit: Getty Images

Lucas Hernandez : 5

Il monte trop vite sur l'ouverture du score suédoise et laisse de l'espace dans son dos. Pour le reste, le Munichois a vécu une soirée tranquille et n'a cessé d'apporter le surnombre devant. Avec moins de réussite qu'au Portugal mais toujours avec l'envie de forcer le destin.

En bref… Moins saignant que d'habitude.

Remplacé par Lucas Digne : 6

Comme à son habitude, il a toujours cherché à apporter le surnombre en attaque mais il a, cette fois, bien assuré ses arrières. Il a surtout délivré la passe décisive la plus heureuse de sa carrière pour Kingsley Coman en repoussant un coup franc. Bref, un match sérieux.

  • En bref… Toujours aussi fiable.

Adrien Rabiot : 6

Trop léger dans le duel sur l'ouverture du score, il a sa part de responsabilité en perdant son duel. Mais il s'est vite rattrapé en montant nettement en puissance au fil de la rencontre. Sa seconde période est un joli modèle d'engagement et d'inspiration.

  • En bref… La question n'est plus de savoir s'il sera à l'Euro mais s'il sera titulaire.

Remplacé par Steven Nzonzi (78e).

Paul Pogba : 5,5

Il joue les pompiers de service sur l'ouverture du score mais sa relance dans l'axe coûte cher. Lui aussi a vite retrouvé ses esprits et sa soirée cauchemardesque face à la Finlande semble désormais bien lointaine. Pogba a retrouvé la confiance. C'est lui qui renverse le jeu sur le troisième but des Bleus et il a globalement soulagé le collectif sur la première relance.

  • En bref… Pogback.

Pogba, Thuram et Giroud se congratulent

Crédit: Getty Images

Moussa Sissoko : 4,5

Ce n'est pas une nouveauté : il n'est pas dans sa zone de confort sur ce couloir droit et ce n'est pas tout à fait un hasard si le jeu a penché de l'autre côté. S'il a tendance à ralentir les offensives des Bleus, il serait injuste de tout lui mettre sur le dos et il faut souligner sa qualité de centre du soir. Sissoko a gavé Giroud en caviars, malheureusement mal exploités par le buteur de Chelsea (12e, 54e). Plus problématique, il lâche complètement le marquage sur le second but suédois.

  • En bref… Un rassemblement difficile pour Sissoko.

Marcus Thuram : 6,5

Mais quel culot ! Complètement décontracté, comme s'il faisait partie des meubles, Thuram a encore joué sans complexe. Très disponible, à l'aise balle au pied, il s'est surtout montré décisif sur les deux premiers buts français. D'abord en adressant une passe décisive pour Giroud. Puis en forçant les choses sur un slalom entre feinte de frappe, dribbles et roulette sur le but de Pavard. Mais quel toupet !

  • En bref… La route vers l'Euro s'éclaircit.

Remplacé par Kylian Mbappé (57e), passeur décisif pour Giroud sur l'un de ses premiers ballons.

Antoine Griezmann : 6

Ce n'est pas le même Griezmann qu'au Barça. A la baguette en sélection, c'est lui qui impulse l'action sur l'égalisation en décalant Thuram. Bien sûr, Griezmann est moins présent à la finition mais il s'occupe de tout le reste en huilant le jeu. C'est lui qui décale, c'est lui qui accélère, c'est lui qui donne la marche à suivre. Complétement relâché, Griezmann est comme un poisson dans l'eau dans cette équipe dont il reste le patron.

  • En bref… Espérons que Koeman ait jeté un coup d'œil au match.

Olivier Giroud : 7,5

Comment ose-t-on douter de lui ? Chaque fois que sa place est remise en cause, que la concurrence pointe le bout de son nez ou que Deschamps le menace, il plante. Un doublé ce mardi soir : une frappe au premier poteau et un gros coup de casque soit ses 43e et 44e buts. Sa présence physique a donné un mal de crâne d'enfer aux Suédois qui n'ont jamais su le stopper. Et il aurait pu affoler les compteurs sur deux offrandes de Sissoko mal négociées ou sur une remise fantastique pour Griezmann (75e).

  • En bref… Terminator est de retour.

Remplacé par Kingsley Coman (78e), buteur en toute fin de match.

Giroud ou Martial : Qui Deschamps doit-il titulariser à l'Euro ?

Football
"Avec la génération 1987, ça a toujours été tout noir ou tout blanc"
19/11/2020 À 07:13
Ligue des Nations
Non, 2020 n'aura pas servi à rien
18/11/2020 À 22:08