Getty Images

Deschamps : "La Ligue des Nations n'est pas totalement dans mon cerveau"

Deschamps : "La Ligue des Nations n'est pas totalement dans mon cerveau"
Par AFP

Le 03/03/2020 à 21:21

LIGUE DES NATIONS - Didier Deschamps a estimé que la France avait "de beaux matches" à jouer après la tirage au sort effectué mardi, qui a placé les Bleus dans le même groupe que le Portugal, la Suède et la Croatie. Mais le sélectionneur a expliqué qu'il n'était pas encore focalisé sur cette compétition.

Didier Deschamps, avec le Portugal, la Croatie et la Suède qui tombent dans votre groupe de Ligue des nations après le tirage au sort, y a-t-il des raisons de se réjouir ?

D.D. : Vu le plateau, on savait qu'il y aurait de gros adversaires. Cette compétition est faite pour cela aussi, elle remplace les matches amicaux qui n'avaient pas grand intérêt. On aura de beaux matches à l'automne, il y a une compétition avec des objectifs, donc c'est plutôt bien même si pour ne rien cacher, ce n'est pas totalement dans mon cerveau pour le moment.

Le nombre de blessés dans votre groupe (Dembélé, Pogba, Kanté, Thauvin, Lloris, Laporte...) vous inquiète-t-il ?

D.D. : C'est le cas pour beaucoup de pays, ce n'est pas spécifique à la France. Les calendriers sont de plus en plus chargés et forcément il y a des joueurs de plus en plus blessés. Il y a toujours pire : les avoir blessés aujourd'hui c'est une chose, ce que je souhaite surtout c'est que tout le monde puisse être disponible en mai lorsque j'aurai à faire la liste. Ce ne sera pas forcément le cas, comme cela arrive souvent. Mais il y a encore le temps pour que les blessés actuels puissent se remettre et reprendre la compétition.

En manque de temps de jeu à Chelsea en début de saison, Olivier Giroud retrouve une place de titulaire. Cela vous rassure-t-il ?

D.D. : Je n'ai pas à être rassuré. Il a subi la situation à partir du moment où son intention était d'aller chercher du temps de jeu ailleurs (au mercato hivernal) et que son employeur n'a pas voulu le libérer. Il a dû se remettre au travail. Ces derniers matches, c'est mieux pour lui car il a du temps de jeu, il prouve, s'il en avait vraiment besoin, que mentalement il est solide. Il est affûté.

Mais ce qui était valable pour Olivier Giroud il y a un mois est peut-être valable pour d'autres joueurs aujourd'hui. Cela touche au bout d'un moment l'ensemble des joueurs qui peuvent être dans une période de concurrence en club, avec un temps de jeu réduit. A moi de prendre le temps, avec mon staff, d'analyser tout cela par rapport à ce qu'ils ont pu donner à l'équipe de France et à ce que j'estime qu'ils pourraient donner, ou pas, par rapport à d'autres joueurs. L'analyse que je peux avoir aujourd'hui ne sera pas forcément la même au mois de mai ou même dans une quinzaine de jours lorsque j'aurai à faire la liste pour les matches qui nous attendent fin mars (contre l'Ukraine le 27 et la Finlande le 31).

Didier Deschamps et Olivier Giroud

Didier Deschamps et Olivier GiroudGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313