L’équipe de France marque les esprits et prend rendez-vous. Très sérieux à Lisbonne, trois jours après leur défaite surprise face à la Finlande (0-2), les Bleus se sont imposés face à un Portugal invaincu depuis plus d’un an, samedi soir, grâce à un but de N’Golo Kanté (0-1) lors de la 5e journée de la Ligue des Nations. Cette prestation de haut niveau, l’une des plus abouties des hommes de Didier Deschamps ces derniers mois, est synonyme de qualification pour le Final Four de la compétition, qui aura lieu en octobre 2021. De regain de confiance, aussi, dans le cadre de la préparation pour le prochain Euro.
On peut passer à travers contre une modeste équipe de Finlande (0-2) et s’imposer sur la pelouse du champion d’Europe en titre trois jours plus tard. Du moins, cette équipe de France le peut. Maîtres de leur sujet durant la quasi intégralité de la rencontre, les Tricolores ont frappé fort samedi, en affichant un visage qui a rappelé celui vu en Russie en 2018, avec la fin que l’on connaît. Et si cela a été le cas, c’est que les cadres ont retrouvé leur niveau, de Raphaël Varane à Paul Pogba, entre autres.
Equipe de France
Son problème avec Mbappé, son opposition avec Benzema : Giroud accuse les médias
13/10/2021 À 10:27

Antoine Griezmann avec Cristiano Ronaldo, lors de Portugal - France, 2020

Crédit: Getty Images

Kanté en héros, Martial écœuré

Mais c’est surtout N’Golo Kanté qui est sorti du lot à Lisbonne. Infatigable, le milieu de terrain de Chelsea a tout simplement fait la loi dans l’entrejeu. Cerise sur le gâteau, il s’est offert son deuxième but en sélection, tel un renard des surfaces, après une frappe d’Adrien Rabiot repoussée plein axe par Rui Patricio (0-1, 54e). De quoi éviter de trop cogiter, après un premier acte qui avait vu le dernier rempart portugais écœurer les Bleus. Et Anthony Martial en particulier.
Titulaire aux côtés de Kingsley Coman et devant Antoine Griezmann, alors qu’Olivier Giroud avait pris place sur le banc, l’attaquant de Manchester United n’a pas réussi à concrétiser ses énormes occasions. Deux face à face perdus dans la surface (12e, 41e), une tête sur la barre (30e) et une nouvelle parade de Patricio (65e) ont obligé l’ancien Monégasque à sortir tête basse. Un peu plus d’un mois après une rencontre fermée à double-tour (0-0), les débats ont cette fois été bien plus animés.

Kimpembe-Rabiot et les messages sans équivoque de Deschamps

Malgré la timidité de certains offensifs, la sélection de Fernando Santos a eu les billes pour faire sauter le verrou. Mais José Fonte a trouvé le poteau (60e) alors que Cristiano Ronaldo ou Joao Moutinho ont vu Hugo Lloris s’employer. Un portier tricolore décisif aux moments clés, une défense de fer capable de résister aux temps faibles et une capacité à faire mal devant : cette équipe de France a retrouvé, samedi, des couleurs qui lui vont si bien.

Martial-Giroud, le duel que l'on n'attendait pas

Ligue des Nations - Finales
Veni, vidi, vici : Les Bleus et le goût retrouvé de la conquête
11/10/2021 À 22:24
Qualif. Coupe du monde
"Personne n'arrivait à lui prendre la balle" : Nuno Mendes, ascension éclair mais logique
11/10/2021 À 22:16