C'était le gros nom du recrutement estival niçois. Ancien gardien de Manchester City puis de Leicester, 284 matches au compteur en championnat d'Angleterre, mais également vainqueur de la Premier League en 2016 puis demi-finaliste de l'Euro 2020, Kasper Schmeichel est arrivé au Gym avec son énorme CV début août. S'il ne se sentait pas "tête d'affiche" à son arrivée, l'international danois de 35 ans (85 sélections) a énormément déçu pour ses débuts avec la formation azuréenne.
En neuf matches toutes compétitions confondues, Kasper Schmeichel a concédé autant de buts. Pire, le fils de la légende de Manchester United a multiplié les erreurs individuelles depuis le mois d'août. La responsabilité du Danois a directement été impliquée sur les buts inscrits par le Maccabi Tel Aviv au tour préliminaire aller de Ligue Europa Conférence (0-1), mais également en championnat de France face à Strasbourg (1-1), à Lille (2-1), contre Monaco (0-1) mais surtout face à l'OM à l'Allianz Riviera (0-3). Une prestation qui a provoqué les foudres de la presse locale.
Coupe du monde
"La France a un martien" : Mbappé, la presse européenne à ses pieds
IL Y A 6 MINUTES
Nice-Matin lui a attribué la note de 1 sur 10 après la rencontre : "un point pour avoir enfilé les gants et la tenue réglementaire. Pour le reste, ça ne mérite pas plus. Dans les airs comme sur les trois buts, le Danois est statique ou trop court, ça commence à faire beaucoup d’erreurs en cinq matches", pouvait-on lire le 28 août dans le quotidien. Alors que Kasper Schmeichel a été remplacé par Marcin Bulka lors de la réception d'Angers (0-1) dimanche dernier, la question mérite d'être posée : faut-il s'inquiéter pour le Danois à moins de deux mois de la Coupe du monde ?
Si Nice s'attendait à une acclimatation rapide, alors c'est une erreur de recrutement
"Sa situation à Nice est compliquée en ce moment. Mais le sélectionneur danois Kasper Hjulmand a vraiment confiance en lui, souligne Mikkel Eskildsen, journaliste pour Eurosport Danemark. Quand Simon Kjaer n'est pas là, c'est lui ou Christian Eriksen qui porte le brassard de capitaine. Frederik Rönnow (ndlr : Union Berlin) est un bon gardien, tout comme Oliver Christensen (Hertha Berlin), mais Kasper Schmeichel reste au-dessus."
"On parle quand même d'un gardien avec une grosse expérience. On le condamne beaucoup trop vite : la défense et le jeu à Nice ne sont pas encore en place, nous confie Lionel Charbonnier. Malgré sa situation actuelle, je pense qu'il va jouer la Coupe du monde. Avec le Danemark, il a ses marques."
Lors des qualifications au Mondial 2022 (ndlr : trois buts encaissés), Kasper Schmeichel, qui ne pouvait rien faire sur les deux buts concédés jeudi par les Scandinaves en Croatie en Ligue des Nations (1-2), s'est montré impérial. "Lors des deux dernières années, il a été l'un des hommes les plus décisifs de l'équipe nationale danoise en gardant un niveau de performance excellent, note Mikkel Eskildsen. Cependant, s'il joue moins à Nice à partir de janvier 2023, sa situation en sélection pourrait devenir plus inquiétante. Kasper Hjulmand a dit que les joueurs avaient besoin d'enchaîner les matches en club mais je pense qu'il fera une petite exception pour Kasper Schmeichel lors du Mondial."

Kasper Schmeichel, le gardien de l'OGC Nice.

Crédit: Getty Images

De son côté, le champion du monde 1998 réclame de la patience pour Kasper Schmeichel. "Quand on construit un projet, ça ne se fait pas du jour au lendemain. Si l'OGC Nice s'attendait à une acclimatation rapide d'un gardien de bientôt 36 ans et d'une culture différente, alors c'est une erreur de recrutement, lâche-t-il. L'an dernier, il a parfois été mis à défaut dans son club (ndlr : 59 buts encaissés et 13e défense de Premier League avec Leicester en 2021-22). Cette situation est un peu similaire à celle de Lionel Messi : il n'était pas au meilleur de sa forme au Barça à la fin de la saison 2020-21, et puis tout d'un coup on avait d'énormes attentes quand il a signé au PSG."
Erreur de recrutement donc de la direction niçoise ? Lionel Charbonnier enfonce le clou. Pour le champion de France 1996, il ne faut pas s'attendre à ce que le gardien danois, qui a signé avec le club azuréen jusqu'en juin 2025, "se bonifie dans le temps" au vu de son âge, hormis peut-être sur le placement et la lecture du jeu. Même s'il possède déjà un très solide bagage.
"Avant, les gardiens pouvaient jouer plus longtemps. Avec l'évolution du football, ils jouent désormais plus tôt et à un rythme beaucoup plus élevé que le jeu d'antan (ndlr : le portier danois a joué son premier match professionnel en janvier 2006, à 19 ans). Il faut donc prendre en compte la fatigue physique, mentale, ça devient plus compliqué de performer plus vieux, même s'il y a quelques exceptions, décrypte Lionel Charbonnier. Kasper Schmeichel a 35 ans et je ne pense pas qu'il va devenir meilleur en vieillissant. Le football va tellement vite et devient tellement exigeant au niveau des entraînements. Les entraînements de gardiens de but sont beaucoup plus physiques que les entraînements de joueurs de champ. Prendre 300 frappes tous les deux jours, c'est quelque chose. C'est-à-dire qu'il faut plonger et se relever à de multiples reprises au quotidien. Le corps se fragilise beaucoup plus vite."
Déjà dos au mur, Kasper Schmeichel devra vite se relever pour éviter de vivre une saison galère à l'OGC Nice.
Coupe du monde
"Une seule équipe m'impressionne plus que l'Angleterre… La France, malheureusement"
IL Y A 9 HEURES
Coupe du monde
A-t-il déjà été aussi fort ?
IL Y A 10 HEURES