Hugo Lloris : 6

Abandonné par sa défense sur l'égalisation danoise, il n'a pu que constater les dégâts. Mais il a empêché les Bleus de prendre l'eau. D'abord sur une envolée magistrale devant Skov Olsen (75e) et surtout dans un duel remporté face à Eriksen (86e). Il ne peut rien sur le nouveau coup de fusil de Cornelius.
Ligue des Nations
L’antisèche : ça va être long…
03/06/2022 À 21:22

Le physique, le système, Hernandez : qui est le coupable de cette défaite ?

Kingsley Coman : 4,5

Son début de match compliqué à base de duels perdus et de mauvais choix a donné le ton d'une prestation brouillonne. S'il s'est réveillé en début de seconde période et qu'il propose un relais efficace sur le but de Benzema, il n'avait pas les jambes de feu qu'on lui connaît. Un Coman sans coup de reins, c'est un Coman bien neutre.
Remplacé par Jonathan Clauss (90e).

Jules Koundé : 4

Pas franchement aidé par la relance moyenne de Lloris, il perd le ballon sur l'égalisation danoise. Le Sévillan avait connu déjà deux coups de chaud en se faisant devancer deux fois par Maehle (4e, 39e). Très haut, il a apporté un soutien constant à Coman en tâchant d'apporter le surnombre en attaque.
Remplacé par Moussa Diaby (90e).

Jules Koundé lors de France-Danemark

Crédit: Getty Images

Raphaël Varane : 5,5

Il a bien tenu son rôle de patron de la défense. Très calme, le Mancunien a géré avec sang-froid les quelques situations chaudes qu'il a dû affronter. Varana a notamment parfaitement contrôlé Dolberg. Mais son corps l'a une nouvelle fois trahi… Sa sortie a fichu une sacrée pagaille dans l'arrière-garde.
  • En bref… Sa sortie coûte cher.
Blessé et remplacé par William Saliba (61e)

Lucas Hernandez : 4

Fautif sur l'égalisation danoise, il oublie complètement Cornelius dans son dos même si l'alignement très suspect de son frère ne l'aide pas sur le coup. Le Munichois avait vécu jusqu'ici une soirée plutôt tranquille même s'il ne dégage plus la même autorité qu'à ses grandes heures en équipe de France.
  • En bref… Il serait temps qu'il retrouve sa grinta en sélection.

Théo Hernandez : 3

Il coûte les deux buts Danois en couvrant, à chaque fois, Cornelius. L'addition est salée pour le Milanais qui a fait couler le navire bleu. Globalement, il ne fut pas aussi saignant qu'à l'accoutumée. Même s'il a toujours été en alerte sur ses interventions, Hernandez a manqué d'allant quand les Bleus avaient le ballon.
  • En bref… Deux erreurs, deux de trop.

Aurélien Tchouaméni : 5,5

Le Monégasque fut l'un des rares à la hauteur avant la pause. Précieux dans ses interceptions, toujours juste dans ses choix, il a simplement manqué d'un brin d'initiative sur les phases offensives. Plus discret après la pause, il a semblé accuser le coup physiquement.
  • En bref… Il a manqué d'essence.

N'Golo Kanté : 6

Il était partout. A la récupération, bien sûr, mais aussi sur l'aile pour tenter de pallier le manque de jus de Coman. Plutôt efficace dans les débordements, il a même tenté sa chance à 25 mètres et seul le poteau a contrarié ses plans. Kanté n'a cessé de dépasser ses fonctions dans une rencontre qui ne ressemble pas à ses standards. Il a aussi assuré le coup en position de défenseur sur un contre assassin des Danois (59e).
  • En bref… Partout. Surtout où on ne l'attendait pas.

N'Golo Kanté face au Danemark

Crédit: Getty Images

Antoine Griezmann : 4

Le Madrilène a vécu une première période très moyenne. Trop souvent dans le trafic, Griezmann a souffert pour trouver des espaces même si c'est lui qui lance bien Mbappé (30e). Plus en jambes après la pause, il est à l'origine de l'ouverture du score par une passe laser pour Coman. Bien sûr, on attend plus de celui qui doit diriger les débats.
  • En bref… Encore un petit match pour Griezmann.
Remplacé par Adrien Rabiot (78e)

Faut-il déjà envisager un onze sans Griezmann ?

Karim Benzema : 7

Il a d'abord réveillé le stade de France en éliminant quatre Danois sur une action de grande classe (13e). Puis Benzema en a fait danser quatre sur son but au bout d'un numéro de soliste et d'un relais avec Nkunku. Du grand art. Il a tenté de faire jouer ses partenaires mais, malheureusement pour les Bleus, ils n'étaient pas à son niveau.
  • En bref… Encore sur son nuage.

Kylian Mbappé : 4,5

Il a démarré la rencontre en perdant des ballons par excès d'individualisme. Le Parisien a tenté de combiner avec Karim Benzema mais il a globalement manqué d'espace. Une frappe un peu molle (30e) comme seule tentative significative, Mbappé n'a pas été dans ses standards de mars ou de l'automne dernier.
  • En bref… Un vrai match de fin de saison…
Touché au genou gauche et remplacé par Christopher Nkunku à la pause (voir ci-dessous)

Christopher Nkunku : 5

Passeur décisif pour Benzema d'une belle talonnade, il est de suite rentré dans son match. L'ancien Parisien a montré une grande complicité avec le Madrilène et a changé le cours du match par son jeu à une touche. Plus discret en fin de match, il a parfois manqué de densité dans les duels.
  • En bref… Décisif malgré tout.

Karim Benzema après son but avec Théo Hernandez lors de France - Danemark en Ligue des nations 2022

Crédit: Getty Images

Football
Benzema, Courtois et De Bruyne finalistes pour le titre de joueur UEFA de l'année
12/08/2022 À 12:36
Liga
Les 8 questions qu'on se pose avant la reprise
11/08/2022 À 22:29