Une victoire minimaliste pour un espoir toujours permis. Grâce au but de Raspadori, les Transalpins ont dominé l’Angleterre au stade San Siro de Milan (1-0), à l’occasion de la 5e journée de la Ligue des Nations vendredi. Ils se replacent ainsi à la deuxième place du groupe 3 de la Ligue A, à deux longueurs de la Hongrie, qui s’est imposée en Allemagne (0-1). Les deux pays s’affronteront, ce lundi, pour une place en demi-finale. Les Anglais, eux, sont désormais condamnés à une relégation en Ligue B.
Ligue des Nations
"Redonner de l'enthousiasme" : L'Italie se console comme elle peut
IL Y A 3 HEURES
Ce choc entre les deux finalistes du dernier Euro n’a pas livré un spectacle mémorable. Entre une formation italienne non qualifiée pour le Mondial au Qatar et amputée de nombreux joueurs. Et une équipe anglaise, en plein doute, qui balbutie son football dans cette compétition. La première période a été totalement insipide avec seulement un seul tir cadré de chaque côté. Et c’était à peine mieux après la pause (2 pour les Italiens, 3 pour les Anglais).

L’Angleterre, une misère offensive

Il a donc fallu attendre un éclair de génie du Napolitain Raspadori pour décanter ce match. Grâce à un contrôle sublime en pleine course après une longue ouverture, enchainé par une frappe non moins superbe qui finit dans le petit filet de Pope (1-0, 68e). Un but génial, suffisant pour le bonheur de Roberto Mancini et ses hommes, qui n’ont pas réussi à faire le break en fin de match. Dans la même minute (85e), Gabbiadini a buté sur Pope, bien sorti à sa rencontre, et Dimarco a vu son centre fort au sol heurter le poteau opposé.
De leur côté, les Anglais ont confirmé leur néant offensif constaté dans cette Ligue des Nations (1 seul but inscrit en 5 matchs, sur penalty). Ils ont eu toutes les peines du monde à s’approcher de la cage de Donnarumma. On retiendra seulement la double frappe en angle fermé de Kane sur le portier du PSG (77e) et la reprise de la tête de Bellingham juste au-dessus de la barre dans le temps additionnel (90e+6). Vraiment trop peu pour espérer mieux. Et très inquiétant à moins de deux mois de leur entrée en lice au Mondial, face à l’Iran le 21 novembre prochain.
Ligue des Nations
Des bijoux, des boulettes, des penaltys : nuit de folie à Wembley
IL Y A 4 HEURES
Ligue des Nations
Southgate : "Tout le monde va commenter le résultat, mais il y a eu des points positifs"
23/09/2022 À 22:52