L'OM ne s'est pas rendu la tâche facile, mais il verra bien les quarts. Mené au score après avoir raté un penalty, le club phocéen a renversé le FC Bâle au St. Jakob-Park jeudi soir (2-1), en huitième de finale retour de la Ligue Europa Conférence. Le même score qu'il y a une semaine au Vélodrome, donc, pour poursuivre son aventure européenne dans cette C4… et éviter une prolongation qui aurait pu coûter cher avant le choc contre Nice dimanche soir. Cengiz Ünder et Valentin Rongier ont marqué.
Ligue 1
Tudor sifflé mais pas rancunier : "Les supporters ont toujours raison"
07/08/2022 À 22:05
Marseille avait décidément envie d'en baver face à Bâle, alors qu'il avait tout pour se rendre la tâche bien plus facile. Après avoir manqué bon nombre d'occasions il y a une semaine, au match aller, la formation de Jorge Sampaoli s'est encore montrée – un temps – trop gentille avec le FC Bâle. Fauché au moment de négocier un duel avec le gardien adverse, Amine Harit a en effet manqué l'occasion de se faire justice lui-même en ratant son penalty peu après la demi-heure (35e). Heinz Lindner parti du bon côté, Wouter Burger seulement averti et non exclu pour ce tacle en position de dernier défenseur : on a senti venir le tournant de très loin.
Et cela n'a pas manqué. Après un premier acte très animé et marqué par les parades de Steve Mandanda (14e, 20e) et donc de Lindner, la situation s'est débloquée à l'heure de jeu, quand les côtés de la défense marseillaise ont laissé Sebastiano Esposito centrer depuis la gauche, et Dan Ndoye couper de la tête au second poteau, seul (1-0, 62e). A ce moment-là, c'est une prolongation loin d'arranger les affaires marseillaises en vue d'un match crucial pour la deuxième place dimanche contre Nice, qui se profilait.

Gerson, entrée gagnante

Heureusement, l'OM a su réagir. Sampaoli a lancé Arkadiusz Milik et Gerson, sur le banc au coup d'envoi, dans la foulée de l'ouverture du score. Et c'est le Brésilien qui s'est mis en évidence. D'abord en travaillant parfaitement à gauche avant de déposer un centre sur le pied gauche d'Ünder, lui aussi seul au second poteau (1-1, 74e). Ensuite en combinant bien avec Matteo Guendouzi sur corner, envoyant son coéquipier servir Valentin Rongier pour le but de la victoire (2-1, 93e).
Même s'il gagnerait évidemment à être plus efficace, à l'image des plusieurs situations de Cédric Bakambu, le dauphin du PSG en Ligue 1 a fait preuve de beaucoup de sérieux. Dans l'intensité, digne d'un match de Coupe d'Europe. Et dans le contrôle du match après l'ouverture du score suisse, tant pour réagir que pour tenir, ensuite, le résultat sans se retrouver en danger. Une bonne chose de faite pour les Phocéens, qui s'ouvrent les portes d'une fin de saison excitante.
Ligue 1
L'OM chasse ses doutes
07/08/2022 À 20:39
Ligue 1
Bonjour l'ambiance : Tudor sifflé par le Vélodrome, Payet première victime du Croate
07/08/2022 À 18:02