Lyon n’aura pas réussi à créer l’exploit. Malgré leur succès sur la pelouse de l’Astra Giurgiu (0-1), les Lyonnais sont éliminés de la Lige Europa après leur défaite à l’aller à Gerland (1-2). Volontaires et appliqués, ils ont repris espoir grâce à un but de Jordan Ferri (23e) et se sont battus jusqu’à la dernière minute Mais ils n’ont pas su inscrire un second but synonyme de qualification. Pour la première fois depuis 1996-1997, l’OL ne jouera pas de Coupe d’Europe cette saison.
Voir le tweet
Malgré les blessures et certaines tensions internes nées de dernières prestations très décevantes, avec notamment trois défaites consécutives toutes compétitions confondues, les Lyonnais ont toute de suite affiché un visage conquérant sur la pelouse du Stade Marin Anastasovici. Alignés dans un 4-3-3 expérimental, les hommes d’Hubert Fournier se sont d’abord rassurés sur le plan défensif puis ont mis le pied sur le ballon dans le camp adverse et cherché à prendre à défaut une équipe roumaine repliée devant sa surface. L’ouverture du score pleine de hargne de Jordan Ferri à la suite d’un une-deux avec Alexandre Lacazette est ainsi venue récompenser la bonne entame des visiteurs (0-1, 23e).
Ligue 1
Lyon confirme son rebond
HIER À 20:52

N’Jie rate le coche, Ferri trouve le poteau

Très critiqué ces derniers temps mais une nouvelle fois aligné par Hubert Fournier en raison des absences, Bakary Koné a illustré le regain de forme lyonnais et aurait pu doubler la mise de la tête dans la foulée du but de Ferri. Mais le portier adverse Silviu Lung a détourné de justesse sa tentative de près (25e). Le défenseur central a tout de même encore montré quelques faiblesses aux côtés de Maxime Gonalons, obligé de dépanner. En manque de vitesse face aux attaquants adverses, les Gones ont parfois dangereusement abandonné Anthony Lopes. Le jeune gardien a toutefois réalisé une grande prestation et réalisé plusieurs parades décisives devant des Roumains plus tranchants en seconde période (60e, 69e).
Peu à l’aise sur leurs nombreux corners et coups francs dans le camp adverse, les Lyonnais ont dû attendre la fin de match pour se lâcher offensivement et mettre une véritable pression sur les joueurs de Daniel Isaila. Très intéressant dans le jeu, Clinton N’Jié, 21 ans, s’est révélé beaucoup plus fébrile dans la finition. Seul aux six mètres, il a trop ouvert son pied droit et complètement manqué sa reprise (79e) avant de placer une tête beaucoup trop molle dans une position encore très avantageuse (82e). Jordan Ferri, lui, a pris ses responsabilités en décochant une superbe frappe tendue de 20 mètres mais le ballon est venu s’écraser sur le poteau droit d’un Lung complètement battu (84e). Jeudi soir en Roumanie, cet OL rajeuni et rattrapé par la réalité était trop juste pour arracher un billet européen.

Jordan Ferri (Lyon) buteur face au FC Astra

Crédit: AFP

Ligue 1
La patte Bosz : comment l’OL a redéfini son milieu
21/09/2021 À 21:46
Ligue 1
Du jamais vu depuis… 2010 : Messi, l'homme qu’on ne remplace presque jamais
20/09/2021 À 15:18