AFP

Les notes de l'OM : La boulette de Zambo, le fantôme de Thauvin

Les notes de l'OM : La boulette de Zambo, le fantôme de Thauvin

Le 16/05/2018 à 23:44Mis à jour Le 17/05/2018 à 09:05

LIGUE EUROPA – Auteur d'une terrible erreur, Zambo Anguissa a précipité la défaite phocéenne face à l'Atlético mercredi soir. Et il est bien difficile de ressortir une individualité du lot, à l'image d'un Florian Thauvin qui n'a pas su se montre rà la hauteur de l'évènement. Nos notes.

Steve Mandanda : 4

On a aimé : Sa vigilance sur un centre rentrant de Koke (70e).

On n'a pas aimé : Ses relances en touche ou celle, beaucoup plus préjudiciable, plein axe sur Zambo Anguissa. Alors oui le milieu olympien était démarqué mais Mandanda a pris un risque. Minime certes mais un risque tout de même. Et il coûte très cher.

  • En bref : Un jeu au pied catastrophique et aucune parade décisive.

Bouna Sarr : 5

On a aimé : Lui au moins a eu le mérite de ne pas jouer avec le frein à main et il a sauvé la baraque devant Correa (48e). Beaucoup d'envie.

On n'a pas aimé : Il a touché ses limites notamment dans la construction du jeu en abusant des grands ponts ou en ne parvenant pas à ajuster ses centres.

  • En bref : De l'audace mais trop de déchets.
Bouna Sarr

Bouna SarrGetty Images

Adil Rami : 5

On a aimé : Il a plutôt bien tenu ce diable de Diego Costa. Il ne s'est jamais caché dans les duels et si tout le collectif avait eu son degré d'engagement, l'OM n'aurait pas si vite courbé l'échine.

On n'a pas aimé : Ses difficultés dans la relance et une perte de balle terrible dans ses seize mètres (86e).

  • En bref : Un guerrier.

Luiz Gustavo : 4

On a aimé : Il a participé à faire monter le bloc Durant les vingt premières minutes en défendant très haut.

On n'a pas aimé : Mis sous pression par la vivacité madrilène, il a eu du mal à assurer une première relance efficace et a placé son équipe dans l'embarras. Moins précis que d'habitude dans ses placements, moins tranchant dans ses interventions, il n'a pas échappé au naufrage collectif après l'ouverture du score madrilène. Très nerveux, il a commis de nombreuses fautes.

  • En bref : Sans un grand Luiz Gustavo, difficile d'espérer quelque chose.

Jordan Amavi : 3

On a aimé : Sa belle reprise (81e), rare éclaircie au milieu d'un épais brouillard.

On n'a pas aimé : Un début de match compliqué puisque l'Atlético a insisté sur son côté. Il a rarement fait les bons choix. Souvent en retard, comme sur le deuxième but de Griezmann ou le troisième de Gabi.

  • En bref : Un calvaire.

Zambo Anguissa : 3,5

On a aimé : Un immense début de match avec un gros coffre physique et une belle vision du jeu jusqu'à cette erreur terrible. Il fut l'un des rares à répondre au défi physique et sa présence a fait du bien au milieu de l'OM.

On n'a pas aimé : Sa terrible erreur technique sur un contrôle anodin plein axe (22e). Elle fait basculer la finale du côté de l'Atlético.

  • En bref : Un des meilleurs Marseillais dans le jeu mais son erreur coûte la défaite.
Zambo Anguissa

Zambo AnguissaGetty Images

Morgan Sanson : 4

On a aimé : Vingt premières minutes très réussies où il a donné le la et mis l'OM dans le sens de la marche. Il délivre un centre sublime pour Mitroglou (82e) en fin de rencontre.

On n'a pas aimé : Lui aussi a fini par se noyer face à l'engagement madrilène. Il a disparu après le premier but de Griezmann. C'est trop peu pour un match de cette intensité.

  • En bref : Si l'OM n'a plus respiré après l'ouverture du score madrilène, c'est en grande partie parce qu'il a sombré.

Florian Thauvin : 3,5

On a aimé : Un travail de remises intéressant mais on l'attend dans des gestes décisifs et pas seulement dos au but.

On n'a pas aimé : L'OM avait besoin d'un grand joueur capable de le transcender, surtout après la sortie de Payet. Thauvin aurait dû être celui-là. Mais il n'a jamais pris la mesure de Lucas Hernandez. Le meilleur buteur de l'OM ne s'est pas procuré la moindre occasion.

  • En bref : Pas les épaules pour cette finale.
Florian Thauvin lors de la finale Marseille - Atlético

Florian Thauvin lors de la finale Marseille - AtléticoGetty Images

Dimitri Payet : non noté.

On a aimé : Sa passe qui aurait dû s'avérer décisive pour Germain (3e) et ses déviations en une touche qui ont mis l'OM dans le bon sens lors des vingt premières minutes.

On n'a pas aimé : Sa blessure, terrible, qui a privé l'homme de son homme fort. Payet a perdu peut-être plus qu'une finale de Ligue Europa ce mercredi. Cruel alors qu'il était dans la forme de sa vie.

  • En bref : Il a tenté sa chance. Il n'aurait peut-être pas dû mais qui peut lui en vouloir ?

Remplacé par

Maxime Lopez (32e) : 3

On a aimé : ...

On n'a pas aimé : Jamais dans le ton. Son petit gabarit a beaucoup souffert dans les duels. Lui aussi a eu un mal fou à sortir la tête de l'eau. A sa décharge, l'OM filait déjà un mauvais coton au moment de son entrée en jeu et il n'a pas su mettre de l'ordre dans le jeu phocéen.

  • En bref : Perdu de A à Z.

Lucas Ocampos : 4,5

On a aimé : Il s'est démené comme un beau diable et a répondu dans l'impact aux Madrilènes. Il n'a jamais rien lâché, s'est battu sur chaque ballon et sa persévérance a permis de faire quelques différences dans la première demi-heure.

On n'a pas aimé : Il a joué les yeux rivés vers ses chaussures et aurait gagné à lever la tête plutôt que de s'obstiner dans la percussion. Ses limites techniques ont fini par sauter aux yeux.

  • En bref : De la grinta mais en finale de la Ligue Europa, ça ne suffit plus.

Remplacé par Clinton Njie (55e)

Valère Germain : 2,5

On a aimé : Pas grand-chose.

On n'a pas aimé : Qu'il coûte cher ce duel raté face à Oblak (3e)... Germain avait le temps d'ajuster son tir mais le ballon a filé dans la tribune. Face à la paire Godin-Gimenez, il n'a plus jamais existé. Beaucoup trop léger dans les duels, beaucoup trop brouillon balle au pied.

  • En bref : La comparaison avec Griezmann témoigne du gouffre qui le sépare du très haut niveau international.

Remplacé par Kostas Mitroglou (74e) qui a remporté le seul duel marseillais dans la surface. Mais sa tête a heurté le poteau.

Valère Germain.

Valère Germain.Getty Images

0
0