Getty Images

Lyon-Villarreal: Mariano, fenêtre avec vue sur l'Espagne

Mariano, fenêtre avec vue sur l'Espagne
Par AFP

Le 15/02/2018 à 01:26

LIGUE EUROPA - La double confrontation entre Lyon et Villarreal en 16e de finale de l'Europa League représente une vitrine idéale pour l'attaquant de l'OL Mariano Diaz, lui qui rêve de jouer pour la Roja et pourquoi pas disputer le Mondial en Russie.

Vuelve en casa. "Nous allons avoir un match difficile contre Villarreal, une équipe très forte. Pour moi, ce sera particulier de revenir en Espagne en jouant avec une équipe étrangère", a confié Mariano, l'attaquant lyonnais, au site de l'UEFA, à la veille du match aller, jeudi au Groupama Stadium (21H05).

Il est finalement peu connu du public espagnol car il n'a joué que des bouts de matches avec l'équipe une du Real Madrid. Il était avant tout un équipier de la Castilla, la réserve du club madrilène, évoluant en Secunda B, l'équivalent du National (3e div.). Et c'est à Lyon, qui l'a acquis l'été dernier pour 8 millions d'euros, qu'il a réellement eu sa chance au plus haut niveau et qu'il commence à se faire un nom.

Avec sept buts sur les neuf premières journées de championnat de France, il est l'attaquant lyonnais qui a livré le meilleur début de saison à l'OL depuis 1954 et le Suédois Ake Hjalmarsson (1953-1955). Et il est aujourd'hui le meilleur buteur espagnol des cinq grands championnats européens avec 17 buts au compteur, dont 14 en Ligue 1 (24 matches) devançant Aritz Aduriz (Bilbao), Alvaro Morata (Chelsea), Iago Aspas (Celta Vigo), notamment.

Vidéo - Zidane: "Content de la réussite de Mariano Diaz"

00:50

Début 2018 difficile

L'attaquant lyonnais n'a toutefois marqué qu'une fois en Europa League (contre Apollon Limassol, 4-0), une compétition qu'il décrit comme "difficile". Mais briller contre le "Sous-Marin Jaune" peut être une ouverture idéale pour inciter le sélectionneur espagnol Julen Lopetegui à lui donner sa chance.

Car pour la Coupe du monde, l'attaquant, âgé de 24 ans, part de très loin, sinon de zéro comme son nombre de sélections. "Jouer avec l'Espagne serait un rêve, comme disputer la Coupe du monde en fin de saison. J'espère être convoqué et faire partie de cette aventure", avait confié Mariano en décembre à l'émission "Téléfoot". Son unique sélection avec la République dominicaine, dont il possède aussi la nationalité, contre Haïti en 2013, n'a pas été reconnue par la Fifa qui a jugé la rencontre non-officielle. Il reste donc éligible pour la Roja.

Mais pour l'heure, le joueur, né à Premia de Mar, en Catalogne, n'a été inscrit que sur des listes de pré-sélectionnés, sans suite pour l'instant. Cette confrontation avec Villarreal doit aussi constituer une opportunité pour Mariano de se relancer, alors que son début d'année est plutôt difficile avec un seul but (contre Monaco, défaite 3-2) sur les six dernières journées de championnat. Il lui faudra être plus performant qu'il ne l'a été dimanche contre Rennes (0-2), sorti à la mi-temps après une première période totalement ratée.

Mariano lors de Lyon - Monaco

Mariano lors de Lyon - MonacoGetty Images

0
0