Getty Images

Bordeaux battu sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg (2-1)

Ne pas démériter n'aura pas suffi aux Girondins

Le 25/10/2018 à 20:49Mis à jour Le 25/10/2018 à 21:25

LIGUE EUROPA - Bordeaux a tenté mais Bordeaux a cédé. Malgré une prestation encourageante, les Girondins se sont inclinés sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg (2-1). Les hommes de Ricardo pensaient pouvoir tenir le nul avant de craquer à la 85e minute. Cette troisième défaite en autant de rencontres complique un peu plus leurs chances même si tout reste à faire mathématiquement.

Bordeaux n’y arrive pas. En déplacement sur le terrain du Zenit Saint-Pétersbourg ce jeudi, les Girondins ont concédé une troisième défaite en autant de rencontres lors de la phase de groupes de la Ligue Europa (2-1). Le FCGB avait pourtant pris les devants grâce à Jimmy Briand, mais Artem Dzyuba et Daler Kuzyaev ont permis au club russe d’inverser la tendance. Avec toujours zéro point au compteur, les Bordelais sont tout proches de l’élimination.

L'équipe au scapulaire n’avait plus le droit à l’erreur. Défaite à Prague (1-0) et par Copenhague (1-2), elle ne devait pas rentrer bredouille de son voyage à Saint-Pétersbourg, sous peine de devoir définitivement faire une croix sur la qualification pour les seizièmes de finale. Une donnée qui n’a pas paralysé les hommes de Ricardo. Malgré l’absence de François Kamano, leur principal artificier cette saison (neuf buts toutes compétitions confondues), les Marine et Blanc ont réalisé un premier acte plutôt convaincant.

Ils ont même ouvert le score, Jimmy Briand reprenant d’une tête plongeante un centre de Yann Karamoh (26e). Peu inquiétés, les Aquitains espéraient probablement rejoindre les vestiaires avec une longueur d’avance au tableau d’affichage. Mais c’était sans compter sur Artem Dzyuba, qui a fait parler son physique pour catapulter, de la tête, le ballon au fond des filets (41e). A la pause, les deux formations étaient donc à égalité. Et Bordeaux pouvait légitimement nourrir quelques regrets.

Le duel entre Yann Kamaroh (Bordeaux) et Elmir Nabiullin (Zenit Saint-Petersbourg) en Ligue Europa

Le duel entre Yann Kamaroh (Bordeaux) et Elmir Nabiullin (Zenit Saint-Petersbourg) en Ligue EuropaGetty Images

Koundé, une erreur qui coûte cher

Dans le sillage d’un Samuel Kalu très remuant, les visiteurs ont entamé le second acte avec la même envie. Dzyuba, lui, aurait pu s’offrir un doublé. Mais l’attaquant russe a vu son penalty être repoussé par Benoît Costil (53e). L’international français n’a toutefois fait que retarder l’échéance, car les Zénitiens ont appuyé sur l’accélérateur et les Bordelais ont peu à peu reculé. Et ce qui devait arriver arriva : lancé en profondeur après une grossière perte de balle de Jules Koundé, Daler Kuzyaev a fusillé le gardien adverse du gauche (85e), offrant ainsi la victoire à son équipe.

Une qualification pour les seizièmes de finale relèverait désormais de l’exploit pour le FCGB. Logique dernier de sa poule avec zéro point au compteur, le club au scapulaire accuse six longueurs de retard sur la deuxième place, occupée par le Slavia Prague. Reste maintenant à savoir si les Bordelais vont jouer le coup à fond, où s’ils vont définitivement délaisser cette campagne européenne pour se consacrer au championnat.

0
0