Getty Images

Ligue Europa : Aux abonnés absents, les Girondins ratent leur envol et s'inclinent à Prague (1-0)

Bordeaux se perd à Prague

Le 20/09/2018 à 22:51Mis à jour Le 20/09/2018 à 23:30

LIGUE EUROPA - Sans imagination et pas dans le rythme, Bordeaux a complètement raté son entrée dans la phase de poules en s'inclinant logiquement sur la pelouse du Slavia Prague jeudi (1-0). Débordés par l'envie des joueurs tchèques, qui n'ont converti qu'une seule de leurs nombreuses occasions, les Girondins devront faire beaucoup mieux à l'avenir pour espérer exister dans cette compétition.

Bordeaux n'est toujours pas rétabli. Après le match nul concédé sur sa pelouse face à Nîmes le week-end dernier, le club bordelais s'est incliné face au Slavia Prague ce jeudi (1-0) en ouverture de sa saison de Ligue Europa. Une campagne européenne qui risque bien d'être courte si les joueurs au scapulaire continuent d'enchaîner des prestations aussi insipides qu'à l'Eden Arena.

Costil s'est employé pour tenter de sauver les siens

Car les 19es de Ligue 1 n'ont rien montré. Sur ses terres tchèques, Plasil a vécu un véritable calvaire au sein d'un milieu éteint par l'enthousiasme des Rouge et Blanc. Il n'y a pas eu un seul tir cadré des Français au cours d'une première période largement dominée par les joueurs de Jindrich Tripovsky. Le tacticien à la tête du Slavia Prague avait donné Bordeaux comme favori avant la partie, ça ne s'est pas du tout vu ce jeudi.

Menés par un Husbauer précis et remuant, ses joueurs se sont créés beaucoup d'occasions (13e, 18e, 20e, 22e), mais ont fait preuve de beaucoup de maladresse. C'est le capitaine tchèque qui s'est transformé en passeur décisif sur l'unique but de cette rencontre, inscrit par Zmrhal sur un magnifique boulet de canon (1-0, 35e). Un but de plus encaissé par Bordeaux, qui n'a gardé ses cages inviolées qu'à trois reprises en douze rencontres depuis le début de saison.

Seulement trois "clean-sheets" en douze rencontres

Les Bordelais peuvent quand même remercier leur gardien, Benoit Costil, qui leur a évité une humiliation plus sévère. Il a réalisé une parade cruciale juste avant l'ouverture du score (34e), puis une autre plus compliquée sur une tête à bout portant de Soucek (73e), avant de voir Zmrhal lui tirer dessus à bout portant (81e).

De l'autre côté, Kolar n'a rien eu à faire, si ce n'est stopper cette frappe de Cornelius en fin de partie (88e). Comme un signe du destin, peut-être, Bordeaux peut compter sur le nul entre le Zénith Saint-Petersbourg et Copenhague (1-1) pour relativiser ce revers inaugural et conserver toutes ses chances de qualification dans le groupe C, avant de recevoir Copenhague dans deux semaines. En attendant, c'est contre le dernier de Ligue 1, Guingamp, que Bordeaux va tenter de retrouver le sourire ce week-end.

Miroslav Stoch  Youssouf Sabaly Slavia Prague Bordeaux

Miroslav Stoch Youssouf Sabaly Slavia Prague BordeauxGetty Images

0
0