Getty Images

Ligue Europa : Bordeaux qualifié sans problème pour les barrages en éliminant le FC Mariupol

Bordeaux a géré sans mal son avantage pour rejoindre les barrages

Le 16/08/2018 à 22:34Mis à jour Le 17/08/2018 à 10:34

LIGUE EUROPA - Bordeaux disputera les barrages. Après avoir gagné en Ukraine il y a une semaine (1-3), les hommes de Gustavo Poyet ont éliminé sans problème le FC Mariupol, jeudi soir, en décrochant un nouveau succès grâce à des réalisations de Maxime Poundjé et Younousse Sankharé (2-1). Les Girondins affronteront La Gantoise pour une place en phase de groupes.

Bordeaux verra les barrages de la Ligue Europa. Fort de son avance obtenu face à Mariupol en Ukraine (3-1), le club girondin a fait le boulot sans trembler ni douter au Matmut Atlantique pour signer une quatrième victoire de suite durant les tours préliminaires de la compétition européenne (2-1). Quelques jours après sa défaite face à Strasbourg en ouverture de la saison 2018/2019 de Ligue 1, Bordeaux se rassure un peu avant le derby de la Garonne. Lors de la prochaine étape, il faudra éliminer les Belges de La Gantoise, des adversaires d’un tout autre standing.

Pour le moment, la scène européenne sourit aux Bordelais et la Ligue Europa entrouvre ses portes. Opposés à une faible équipe de Mariupol ayant pourtant épousé un schéma tactique plus offensif que lors du match aller, les hommes de Gustavo Poyet n’ont jamais eu peur pendant 90 minutes. Auteurs d’une entame beaucoup plus sérieuse qu’une semaine auparavant, ils ont juste attendu le retour des vestiaires pour faire la différence alors que Pablo aurait pu mettre les siens à l’abri très vite si son but n’avait pas été justement refusé (2e) et si sa tête n’avait pas touché le poteau (11e).

Kamano s’occupe de tout

Privés de leurs recrues non qualifiées, les Bordelais s’en sont donc remis au remuant François Kamano, auteur de deux passes décisives, pour éteindre le semblant d’espoir adverse. Il a d’abord subtilement servi Maxime Poundjé, lequel s’est fendu d’un missile imparable pour fêter ses 26 ans (1-0, 54e). Il a ensuite trouvé la tête de Younousse Sankharé après un travail de fixation payant sur le côté gauche (2-0, 56e). En deux minutes, la qualification était définitivement dans la poche et le coup franc de Ruslan Romin, qui a énervé plus que de raison un Benoît Costil, impassible sur la réduction du score (2-1, 66e), n’y aura rien changé.

Dans sept jours, Bordeaux retrouvera La Gantoise, qui n’a pas tremblé non plus face à Jagiellonia (3-1), pour le barrage aller. Mais avant cette échéance hyper importante, il y en aura une autre : le derby de la Garonne qui se disputera à Toulouse ce dimanche. Pour les Girondins, il s’agira maintenant d’effacer une première déroute en championnat malgré un calendrier très rempli et compliqué à gérer.

0
0