Getty Images

Rennes-Arsenal : Mexer, ce "genre de joueur qui vous rassure"

Mexer, ce "genre de joueur qui vous rassure"

Le 06/03/2019 à 14:53Mis à jour Le 07/03/2019 à 13:17

LIGUE EUROPA - Héros discret du 16e de finale retour à Séville, Mexer n'en finit plus d'impressionner au cœur de la défense rennaise. A quelques mois de la fin de son contrat, le défenseur central de Rennes a rarement semblé aussi indispensable aux Bretons.

A Rennes, il est souvent question, à raison, d'Hatem Ben Arfa, Ismaïla Sarr ou même Clément Grenier quand il s'agit d'expliquer la bonne forme des Rouge et Noir. De Julien Stéphan, évidemment, architecte du renouveau breton. Derrière ceux qui brillent, derrière les dribbles de HBA, la vitesse de Sarr ou le QI foot de Grenier, Mexer n'est pas moins indispensable au Stade Rennais. Depuis que Stéphan a pris les commandes, le Mozambicain est redevenu incontournable et la charnière ultra-complémentaire qu'il forme avec Damien Da Silva est un élément essentiel de la bonne santé du SRFC.

Il suffit de se souvenir du match retour face au Real Bétis. Dans l'enfer d'un stade Benito-Villamarin chauffé à blanc par une ambiance de corrida, Mexer a éteint les ardeurs adverses en régnant dans les airs. Sa prestation de très haute volée a rappelé tout le potentiel du joueur. Mexer c'est surtout un homme qui ne la ramène pas. Le personnage est taiseux, un discret. "Il mène une vie de famille tranquille", nous renseigne son ancien coéquipier entre 2014 et 2017 au Stade Rennais, Gelson Fernandes. "Il n'est pas français donc on en parle peu mais je peux vous dire qu'il est un joueur important." Pas de doute. Ce n'est pas tout à fait un hasard s'il a débuté 20 des 26 matches de Rennes en L1.

Mexer (Rennes)

Mexer (Rennes)Getty Images

"S’il ne se blesse pas lors de sa deuxième saison à Rennes…"

" Il est complémentaire avec Damien (Da Silva), on a aussi Jérémy (Gélin) dont on sait qu’il est capable de faire de très bons matches en charnière centrale. On a trois défenseurs centraux de grande qualité", avait noté son coach en début d'année après des prestations remarquées face à Lyon, Nantes ou Astana. Mais si Stéphan n'aime pas mettre une individualité en avant, son coaching le fait pour lui et c'est Gélin qui fait les frais de la grande forme du duo Da Silva-Mexer. "Je m’entends très bien avec lui, en dehors ou sur le terrain et en ce moment, ça fonctionne bien", reconnaissait Da Silva.

"J’ai le souvenir d'un défenseur sur lequel je pouvais me reposer", nous rappelle Gelson Fernandes. "Quand il était dans son match, il avait un énorme jeu de tête et un timing impressionnant. Mexer est un défenseur fiable. Si j'étais battu au milieu de terrain, je savais qu'il pouvait me couvrir. C'est le genre de mec qui vous rassure en tant que milieu." Arrivé à Rennes en 2014 en provenance du Portugal, Mexer s'est de suite imposé en Bretagne. Pourquoi n'a-t-il pas franchi l'échelon supérieur ? "Il a démarré sa deuxième saison à Rennes comme une balle", continue Gelson Fernandes. "Je peux vous dire que s'il ne se blesse pas à ce moment-là, il fait le grand saut dans un club italien ou espagnol."

Aujourd'hui, il ne lui reste plus que trois mois de contrat à Rennes. Des clubs turcs et quelques écuries françaises sont déjà venus aux renseignements. A 30 ans, il est à un tournant et poursuivre l'aventure à Rennes ne serait pas pour lui déplaire. Vu l'importance que le Mozambicain a pris dans le onze rouge et noir, l'inverse est sans doute vrai.

Germain (OM) face à Mexer (Rennes)

Germain (OM) face à Mexer (Rennes)Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0