En gagnant largement à l'aller sur la pelouse du LASK Linz avant le confinement (0-5), Manchester United avait déjà fait un pas immense vers les quarts avant même le coup d'envoi du match retour, ce mercredi à Old Trafford. Sans s'employer, les Reds Devils ont assuré l'essentiel en s'imposant sur la plus petite des marges (2-1). C'est d'ailleurs le Français Anthony Martial (88e), entré en jeu une minute plus tôt, qui a offert la victoire aux siens. Ce succès permet à United de valider sa qualification pour le Final 8 de la C3.

Serie A
14 cas de Covid au Genoa, Baldé également positif à la Sampdoria avant son transfert
HIER À 21:25

Pour Ole Gunnar Solskjaer, l'objectif de la soirée était aussi - et surtout ! - de n'avoir aucun blessé à déplorer. De ce point de vue aussi, la mission fut une réussite. C'est la raison pour laquelle, d'ailleurs, Paul Pogba, Anthony Martial, Marcus Rashford, Mason Greenwood et Bruno Fernandes ont tous débuté sur le banc. Et si Martial a offert la victoire dans les derniers instants, d'un ballon glissé avec plein de réussite entre les jambes de Schlager (88e, 2-1), toutes ces absences se sont fait ressentir, notamment en première période.

United n'a pas cadré le moindre tir en première période

C'est simple, au cours du premier acte, Manchester n'a pas cadré une seule tentative. Pire, les Mancuniens ont concédé quelques situations chaudes. En face, LASK n'est pas venu pour faire de la figuration malgré son retard de cinq buts au tableau d'affichage. Les Autrichiens ont même bien failli ouvrir le score encore plus tôt qu'ils ne l'ont fait, après que la tête d'Andrade est venue s'écraser sur la transversale de Romero (10e). Le portier argentin s'est aussi montré décisif devant Raguz, pour capter un tir puissant et dangereux en deux temps (32e).

Fort logiquement, les Autrichiens parvenaient à ouvrir le score grâce à un exploit de Weisinger. Sur un corner mal repoussé, le défenseur central a enroulé parfaitement du droit pour trouver la lucarne de Romero (55e, 0-1). On ne sait pas s'ils se sont pris à rêver d'un hypothétique retour, mais Lingard a préféré ne pas leur laisser la possibilité d'y penser, en égalisant deux minutes plus tard, de sang froid, après une mauvaise passe adverse (57e, 1-1).

Copenhague, prochain obstacle des Red Devils

Grâce à un meilleur visage et à un peu plus d'investissement, les Reds Devils ont pu signer cette deuxième période solide, qui a également vu Paul Pogba jouer une grosse demi-heure, sans forcément se mettre en avant. Les coéquipiers de Juan Mata, dans tous les bons coups ce mercredi soir, pourront désormais se tourner vers le Final 8. Ils débuteront le tournoi dès lundi avec les quarts de finale à Cologne. Ils affronteront Copenhague, qui s'est qualifié plus tôt dans la soirée aux dépens de Basaksehir (0-1, 3-0).

Jesse Lingard of Manchester United and James Holland of LASK during the UEFA Europa League round of 16 second leg match between Manchester United and LASK at Old Trafford on March 19, 2020 in Manchester, United Kingdom.

Crédit: Getty Images

Premier League
Verni, Manchester United ouvre son compteur au bout d'un match de folie
26/09/2020 À 13:30
Premier League
Manchester United, le faux départ
19/09/2020 À 18:27