Getty Images

Haller et Jovic partis, Francfort cherche encore son messie

Haller et Jovic partis, Francfort cherche encore son messie

Le 21/08/2019 à 23:16

LIGUE EUROPA - Avant son déplacement à Strasbourg jeudi soir (21 heures), en barrage aller, Francfort avance toujours un peu dans l'inconnu, notamment en ce qui concerne son secteur offensif. Le demi-finaliste de la dernière C3 a perdu Haller et Jovic cet été et n'a toujours pas trouvé de remplaçant adéquat.

C'est un procédé classique en football. Lorsqu'un club peu puissant réalise une saison fantastique, bien au-delà de ses ambitions initiales, l'été qui suit est régulièrement synonyme de départs importants. On peut citer le Losc, dauphin surprise du PSG et qui a dû céder Nicolas Pépé (Arsenal) et Thiago Mendes (OL) au mercato, ou encore l'Ajax Amsterdam, demi-finaliste sensationnel de la dernière C1 et qui s'est séparé de Frenkie de Jong (FC Barcelone) et de Matthijs de Ligt (Juventus Turin).

Francfort est dans ce cas. Longtemps à la lutte pour une place dans le top 4 de Bundesliga, l'Eintracht a finalement terminé septième pendant qu'il réalisait un parcours de tout premier plan en Ligue Europa.

Luka Jovic et Sebastien Haller avec Francfort en 2018-2019.

Luka Jovic et Sebastien Haller avec Francfort en 2018-2019.Getty Images

100 millions d'euros et un jeunot

Après son impressionnant carton plein dans un groupe avec la Lazio Rome et l'OM, le club allemand a accroché le Shakhtar Donetsk, l'Inter Milan puis le Benfica à son tableau de chasse, échouant aux portes de la finale face au futur vainqueur Chelsea. Là encore, le pillage a eu lieu et l'équipe a dû accepter de voir partir Luka Jovic (Real Madrid) et Sébastien Haller (West Ham) durant l'été.

Deux départs qui ont tout de même fait rentrer quelques 100 millions d'euros dans les caisses de l'Eintracht mais qui, pour l'heure, n'ont toujours pas été compensés. Le futur adversaire du RC Strasbourg en barrage de C3 a tout juste recruté le jeune Serbe Dejan Joveljic (20 ans), pour moins de 5 millions d'euros, lui qui avait marqué 8 fois dans le championnat de Serbie la saison passée avec l'Etoile Rouge de Belgrade.

Celui qui avait fait une brève apparition contre le PSG en C1 l'an passé a marqué un seul but en 300 minutes sous ses nouvelles couleurs et apparaît comme un renfort bien insuffisant pour faire oublier les deux gâchettes Jovic et Haller. Au moins à court terme. Les deux buteurs précités pesaient à eux seuls quelques 47 réalisations toutes compétitions confondues en 2018-2019.

Dejan Joveljic, la recrue offensive de l'Eintracht Francfort lors du mercato estival 2019.

Dejan Joveljic, la recrue offensive de l'Eintracht Francfort lors du mercato estival 2019.Getty Images

Avec Bas Dost au retour ?

L'Eintracht continue toutefois de chercher la perle rare et pensait probablement l'avoir trouvée en la personne de Bas Dost. Le buteur néerlandais de 30 ans, dans la force de l'âge, reste sur trois saisons pleines avec le Sporting et a inscrit 15, 27 et 34 buts lors des trois derniers championnats du Portugal. Bémol, le transfert que tout le monde pensait acquis traîne en longueur.

Alors que les trois parties semblent d'accord sur le principe de l'opération, les détails financiers bloquent actuellement le transfert, au point que le joueur et son actuel club lusitanien se renvoient la balle ces derniers jours pour désigner le coupable. Pendant ce temps, l'entraîneur de l'Eintracht a, lui, affiché un certain optimisme lors de conférence de presse d'avant Strasbourg-Francfort. "Nous espérons conclure le transfert de Bas Dost aujourd'hui (mercredi, ndlr), pour qu'il puisse éventuellement être qualifié pour le match retour, a lâché Adi Hütter aux journalistes. Mais il ne sera pas à disposition de l'équipe demain (jeudi, ndlr)."

Présent ou pas contre les Alsaciens, alors qu'il devra dans un premier temps découvrir les joueurs et la philosophie de Francfort, Bas Dost devra cravacher pour tenter de faire oublier la paire Jovic-Haller dans les semaines à venir. Un contexte difficile dont Strasbourg pourrait bien profiter.

Bas Dost célèbre un but inscrit en championnat du Portugal contre Braga, en février 2019.

Bas Dost célèbre un but inscrit en championnat du Portugal contre Braga, en février 2019.Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0