Grande première pour l’Inter. Après quatre échecs au stade des 8es de finale de la C3, le club lombard s’est qualifié pour la première fois de son histoire en quart de finale de la compétition, grâce à sa victoire sur Getafe (2-0). Un succès acquis avec difficulté, face à une équipe joueuse et pleine d’envie, qui a pêché par manque d’expérience et de réalisme, au contraire des Milanais.

Coupe du monde
La Premier League rompt son accord de diffusion en Chine
03/09/2020 À 15:34

Un gros temps fort non concrétisé, un penalty manqué à 1-0 pour l’adversaire et une défense punie sur deux erreurs… Getafe n’a pas été gâté lors de son huitième de finale joué sur un match sec face au deuxième de Serie A. Les joueurs de José Bordalas, qui auraient mérité mieux, ont été punis par un Inter toujours aussi pragmatique et solide défensivement. La meilleure défense du championnat italien a eu beau trembler face au huitième de Liga, elle a encore tenue.

Lukaku létal, Handanovic décisif

Avec le même onze que celui qui avait facilement maîtrisé l’Atalanta, futur adversaire du PSG en quart de finale de C1, samedi dernier, Antonio Conte s’attendait peut-être à dominer face aux Azulones. Mais les coéquipiers de Jaime Mata ont imprimé un rythme d’enfer dans cette partie, pressant haut, mettant beaucoup d’impact et courant partout. Heureusement, les Nerazzurri peuvent compter sur Samir Handanovic, leur gardien qui a réalisé deux parades très importantes. D’abord sur une tête de Maksimovic (2e) lors d’un début de match acquis aux Madrilènes, puis sur un coup de casque de Mata (66e), au cœur d’un second acte où les Italiens se sont fait peur.

Alors qu’on attendait Lautaro Martinez en attaque, c’est le bulldozer Romelu Lukaku qui a libéré les siens, en inscrivant son 30e but cette saison sur l’une des premières opportunités de l’Inter. Puisque son équipe n’arrivait pas à poser le jeu dans le camp adverse, Alessandro Bastoni a eu la bonne idée de jouer long pour le Belge, qui a pris le dessus physiquement face à Etxeita, avant de tromper Soria du gauche (1-0, 33e). Un but qui a permis aux Milanais de prendre confiance, et le jeu à leur compte.

Tout a failli basculer sur une main de Godin dans la surface, qui a donné un penalty à Getafe (74e). L’expérimenté Jorge Molina a pensé pouvoir remettre son équipe dans le match, mais son tir du droit est passé à côté. Et forcément, l’Inter ne s’est pas fait prier pour plier le match. A peine entré en jeu, Christian Eriksen a vu un dégagement manqué de Djené Dakonam revenir sur lui à six mètres, lui permettant de conclure du gauche (2-0, 83e). Fort d’un cinquième clean sheet de suite, l’Inter Milan attend Leverkusen, en ballotage favorable face aux Glasgow Rangers, au tour suivant.

Bastoni, coup de foudre de Conte, bourreau de Godin

Transferts
Chelsea frappe fort et s'offre Harder
01/09/2020 À 18:36
Bundesliga
Tout sauf une surprise : Lewandowski élu joueur de l'année en Allemagne
30/08/2020 À 11:53