Le Séville FC ira bien en finale pour tenter de soulever une sixième fois dans son Histoire la C3. Les Andalous ont donné une leçon de réalisme à un Manchester United qui aura grandement dominé en seconde période mais loupé une pelleté d’occasions, avant que Luuk de Jong ne vienne punir les Red Devils (2-1), alors que Bruno Fernandes avait ouvert le score pour les Anglais.

Coupe du monde
La Premier League rompt son accord de diffusion en Chine
03/09/2020 À 15:34

Cette fois, Manchester aura payé ses imprécisions. Déjà, en quart de finale face à Copenhague, les Mancuniens s’étaient fait peur après avoir vendangé et, surtout, buté sur un gardien en feu. Bis repetita dimanche à Cologne, où Yacine Bounou a dégoûté Anthony Martial et compagnie avant que son équipe ne passe devant. L’international marocain a livré une grande partie, et on ne peut même pas lui reprocher quelque chose sur l’ouverture du score de Bruno Fernandes, dès la 9e minute.

Coaching gagnant pour Julen Lopetegui

Le coup de pied du meilleur réalisateur de la Ligue Europa - 8 buts désormais - sur un penalty obtenu par Rashford était imparable (0-1). Manchester était ainsi récompensé d’un bon début de partie, même si les joueurs d’Ole Gunnar Solskjaer ont reculé ensuite et permis à Séville de prendre le contrôle du match. Forcément, la furia Andalouse s’est progressivement abattue sur le but de David De Gea, préféré à Sergio Romero, l’habituel gardien de United en C3. Et sur une superbe action collective, Suso a remis les deux équipes à égalité (1-1).

Les coéquipiers de Paul Pogba, qui a encore surnagé au milieu de terrain, ont bien retenu la leçon et ont remis plus d’intensité au pressing, remontant dans le même temps leur bloc. Et cela a parfaitement fonctionné, puisque les Red Devils ont mis le feu dans les 16 mètres adverse au retour des vestiaires. Par deux fois, à la 50e minute, Bounou puis Fernando sont venus s’interposer devant les attaquants anglais. Mais il y a aussi eu la parade du pied du Marocain devant Mason Greenwood (46e), et ces deux arrêts coup sur coup à la 53e minute. Au final, même les statistiques laissent d’énorme regrets au vainqueur de la C3 en 2017 (20 tirs pour United, 9 pour Séville).

Qui plus est, les Andalous n’ont pas proposé grand-chose dans le deuxième acte, et il a fallu un coaching payant de Lopetegui pour que les Espagnols fassent la différence sur un éclair. A peine entré (75e), Franco Vazquez a lancé l’action du but, où Luuk De Jong, qui avait remplacé En-Nesyri à la 56e, a profité d’une erreur d’appréciation de la charnière Maguire-Lindelöf pour marquer de la tête (2-1, 78e). Manchester, qui n’avait perdu aucune de leurs quatre dernières demi-finales de Coupe d’Europe, s’est précipité pour essayer de revenir, en vain. Et voilà que le FC Séville attend l’Inter ou Donetsk pour écrire un peu plus sa légende en Ligue Europa et magnifier sa bonne saison.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1291x475:1293x473)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/08/16/2865710.jpg
Transferts
Chelsea frappe fort et s'offre Harder
01/09/2020 À 18:36
Bundesliga
Tout sauf une surprise : Lewandowski élu joueur de l'année en Allemagne
30/08/2020 À 11:53