Arsenal a perdu la première manche de la demi-finale qui l’oppose à son ancien entraîneur, mais rien n’est joué pour les Gunners. Après une première période largement à l’avantage du Villarreal d’Unai Emery, qui a pris deux buts d’avance grâce aux réalisations de Manu Trigueros et Raul Albiol, les joueurs de Mikel Arteta ont bien réagi pour conserver toutes leurs chances de revenir en finale, deux ans après (2-1). Un espoir entretenu par Nicolas Pepe, buteur sur penalty.
Unai Emery s’est rapproché d’une 5e finale de Ligue Europa dans sa carrière, mais l’ex coach du PSG est le mieux placé pour savoir que tout reste à faire avant de jouer la demi-finale retour à l’Emirates Stadium dans une semaine. Le court avantage pris par ses joueurs à l’issue de la première manche a même de quoi lui laisser quelques regrets. Car sa troupe, qui avait réalisé une entame au presque parfait et a évolué une partie de la seconde période à 11 contre 10 après l’expulsion de Dani Ceballos (57e), aurait pu s’éviter de nombreuses frayeurs.
Ligue Europa
Emery, l'autre ancien coach du PSG s'épanouit aussi
IL Y A 18 HEURES

Arsenal métamorphosé après la pause

Avec un bloc solide défensivement, et une attaque tranchante, les siens ont en effet pris très vite les commandes au tableau d’affichage, grâce à une frappe soudaine de Trigueros (1-0, 5e). Incapables de se montrer dangereux et de cadrer, les Gunners ont donné l’impression de couler en première période après le but de Raul Albiol, inscrit sur un corner où la passivité de la défense londonienne pouvait donner des maux de tête à Mikel Arteta (2-0, 29e). Mais ce dernier, privé d’Alexandre Lacazette, a su remobiliser ses joueurs, qui ont montré un tout autre visage au retour des vestiaires.
Plus haut sur le terrain, plus agressifs afin d’empêcher le ballon de ressortir, Thomas Partey et les siens ont commencé par étouffer le Sous-Marin jaune dans son camp. L’expulsion de Ceballos a failli couper l’élan des visiteurs, mais une superbe parade de Leno face à Gérard Moreno (66e), notamment, a permis aux Anglais de s’accrocher, avant que Saka n’obtienne un penalty. Pépé n’a pas tremblé et remis les siens dans le match, grâce à son sixième but de la saison en C3 (2-1, 73e).

Rulli a dû sauver les siens en toute fin de match

Francis Coquelin et ses coéquipiers, incapables de retrouver leur tranchant en supériorité numérique, ont ensuite vu Etienne Capoue sortir sur civière après une faute sur Saka, ce qui lui a d'ailleurs valu un second carton jaune (80e). A dix contre dix, les Londoniens ont bien failli égaliser en toute fin de match, mais Pierre-Emerick Aubameyang a perdu son duel face à Geronimo Rulli, l’ancien gardien de Montpellier (90e+4). Le Gabonais aura sûrement l’occasion de se rattraper, jeudi prochain sur sa pelouse.

Thomas Partey

Crédit: Getty Images

Ligue Europa
Grande première pour Villarreal
IL Y A 20 HEURES
Ligue Europa
Arteta, un "hold-up" pour sauver sa tête ?
HIER À 22:38