Il rejoint les anciens du PSG champions d'Europe après leur départ. Comme Thiago Silva, Thomas Tuchel ou encore Unai Emery - à qui il succède au palmarès de la Ligue Europa -, Kevin Trapp a réalisé son "plus grand rêve", comme il l'avait glissé avant cette finale. A Séville ce mercredi soir, le portier allemand a décroché son premier trophée international, en aidant Francfort à remporter la C3 face aux Glasgow Rangers au bout de la nuit (1-1, 5-4 tab). Et il y est pour beaucoup.
Tout au long de la saison déjà, Trapp s'est imposé comme un pilier d'une équipe de l'Eintracht Francfort invaincue cette saison en Europe. En plus de sa sérénité, le portier de 31 ans a apporté son expérience pour guider les siens au fil de leur parcours en Coupe d'Europe. Souvent impeccable dans son but, il s'est imposé comme un leader aussi précieux qu'apaisant – un "capitaine de vestiaire" selon son entraîneur Oliver Glasner -. Et ça s'est encore confirmé ce mercredi soir à Séville. Trois images resteront ainsi de sa finale.
Ligue Europa
Grâce à Trapp, Francfort a reconquis l'Europe
18/05/2022 À 21:57

Le sourire aux lèvres avant les tirs au but

La première a lieu à la 119e. Impuissant sur l'ouverture du score de Joe Aribo (0-1, 56e), Trapp a signé à ce moment-là une parade incroyable sur une reprise de volée de Ryan Kent. Un arrêt magistral pour arracher les tirs au but où l'ancien portier du PSG s'est encore signalé en sortant la tentative d'Aaron Ramsey. L'arrêt qui a tout changé de cette séance. "Nous sommes tous des héros", a déclaré Trapp, très ému après le match. "Et sans nos fans, on ne l'aurait jamais fait", a-t-il précisé. Mais la dernière image que l'on retiendra de sa soirée andalouse a été prise quelques minutes avant. Juste après la fin des prolongations.
Alors que les deux équipes se préparent pour cette séance de tirs au but, Kevin Trapp a été filmé le sourire aux lèvres avec ses entraîneurs au milieu de la pelouse. Comme s'il connaissait déjà le scénario qui allait suivre. Une sérénité étonnante, qui n'a cependant pas dû surprendre ses coéquipiers à Francfort où on ne cesse de mettre en exergue sa capacité à gérer les situations difficiles et sa manière de s'exprimer de manière posée depuis qu'il est revenu.
Son histoire avec l'Eintracht prend en tout cas encore une autre dimension après ce succès. Arrivé en 2012 à 21 ans à Francfort, il a su parfaitement se relancer dans son club de cœur après son expérience manquée au PSG (2015-2018) où il n'a été titulaire qu'un peu plus d'une saison avant de voir Alphonse Aréola lui passer devant. Et après avoir éliminé le FC Barcelone au Camp Nou en quart de finale, celui qui était dans la cage du PSG lors de la remontada subie en 2017 a profité de cette campagne pour exorciser ses démons. En toute sérénité.

Kevin Trapp (Eintracht Francfort) décisif en finale de la Ligue Europa

Crédit: Getty Images

Ligue Europa
L'Eintracht Francfort, bouillon de culture européenne
17/05/2022 À 22:03
Ligue Europa
Glasgow Rangers, une décennie de l’enfer aux portes du paradis
17/05/2022 À 19:50