L'OM n'ira pas plus loin. Après quatre matches nuls en autant de rencontres de Ligue Europa, le club phocéen s'est incliné sur la pelouse de Galatasaray jeudi soir (4-2), lors de la cinquième journée de la phase de poules. Un revers qui, combiné à la victoire de la Lazio sur la pelouse du Lokomotiv Moscou dans le même temps (0-3), élimine les hommes de Jorge Sampaoli de la compétition tout en qualifiant les Stambouliotes, toujours premiers. Il ne faudra pas tout gâcher, le 9 décembre prochain face au Lokomotiv, pour au moins être reversé en Ligue Europa Conférence.
Le film du match
Le schéma était simple : en cas de victoire de la Lazio sur la pelouse du Lokomotiv Moscou, l'Olympique de Marseille n'avait pas d'autres choix que de s'imposer à Istanbul ce jeudi soir. Le club romain a fait le travail, notamment grâce à un doublé de Ciro Immobile. Pas le phocéen. Et s'il faudra un peu de temps pour faire un bilan global des causes de cette élimination en C3, il y a déjà beaucoup à dire sur cette simple défaite. A commencer par les largesses de la défense marseillaise. C'est notamment le couloir gauche qui a très souvent posé problème, celui d'un Luan Peres dépassé et d'un Pape Gueye occupant un poste inhabituel dans le couloir.
Ligue 1
Tonnerre de Brest !
HIER À 17:51

La défense marseillaise dépassée, Dieng écoeuré

Alexandry Cicaldau a ainsi provoqué le but du break en étant servi entre Luan Peres et Duje Caleta-Car, poussant le défenseur croate à marquer contre son camp (2-0, 30e). Sofiane Feghouli, lui, a eu tout le loisir du monde de marquer devant le but ouvert, laissé complètement seul au second poteau (3-0, 64e). Mais ce sont aussi les pertes de balles qui ont coûté cher. Boubacar Kamara a ainsi lâché un ballon plein axe, pressé par un Cicaldau, déjà lui, qui a ensuite poursuivi sa course pour conclure le service de Feghouli d'une frappe croisée (1-0, 12e). C'est d'une situation plus litigieuse qu'est venue le quatrième but de Ryan Babel, qui a marqué sur son premier ballon alors que l'OM s'attendait à ce que son adversaire lui rende le ballon (4-1, 83e).
Mais de l'autre côté du terrain, Marseille regrettera aussi son inefficacité offensive. Avec un paradoxe : fantomatique, Arkadiusz Milik a tout de même inscrit un doublé pour réduire le score à deux reprises, d'abord sur un penalty inscrit en deux temps (3-1, 69e), puis sur une tête au second poteau (4-2, 85e). Associé en Polonais dans ce qui a souvent ressemblé à un 4-4-2, Bamba Dieng s'est lui beaucoup montré, en trouvant la barre plutôt que la faille (42e). Et en tombant aussi sur l'excellent Fernando Muslera (5e, 37e).
En prenant aussi en compte le poteau de Luan Peres (20e), on se dit que cette rencontre aurait pu prendre une toute autre tournure. Mais l'OM emprunte encore dangereusement le chemin d'une campagne européenne sans victoire. Pour avoir droit à la Ligue Europa Conférence, il faudra au moins ne pas perdre contre le Lokomotiv.

"A Manchester, on imagine que Pochettino apportera la même philosophie que Sir Alex Ferguson"

Ligue 1
Comme le Real, mieux que la "MMN" : Brest, meilleure équipe d'Europe depuis un mois
04/12/2021 À 00:04
Ligue 1
"C'est la version de Gerson qu'on veut voir" : Sampaoli a-t-il enfin trouvé la formule ?
01/12/2021 À 23:44