AFP

Puisque Piqué n’est pas le bienvenu au Bernabeu, Espagne-Angleterre ne se jouera pas à Madrid

Puisque Piqué n’est pas le bienvenu au Bernabeu, Espagne-Angleterre ne se jouera pas à Madrid

Le 07/09/2015 à 18:01

MATCH AMICAL – La rencontre amicale face à l’Angleterre du 14 novembre prochain, initialement prévue à Madrid, a été délocalisée à Alicante par la Fédération espagnole. Cela afin d'éviter les sifflets du Bernabeu contre Gerard Piqué. Depuis de longs mois, le défenseur international du Barça souffle sur les braises. Au point d’être aujourd’hui la cible privilégiée des supporters madrilènes.

La nouvelle est tombée ce lundi, par le biais d'un bref communiqué, publié sur le site officiel de la Fédération espagnole de football (FEF) : le match amical Espagne - Angleterre, programmé le 14 novembre prochain, au stade Santiago-Bernabeu de Madrid, se tiendra finalement au stade José Rico Pérez d'Alicante. C'est déjà beaucoup moins sexy pour une telle rencontre de gala, au cours de laquelle la Roja étrennera les maillots qu’elle portera lors de l'Euro 2016, en France.

La raison de ce changement pour le moins incongru et original porte un nom : Gerard Piqué. Le défenseur international du Barça n'a de cesse d'attiser les braises entre Madrid et Barcelone depuis des mois, sur fond de déclarations en faveur de l'indépendance de la Catalogne et de petites piques savamment placées contre le Real.

Il s’est moqué de Cristiano Ronaldo et du Real Madrid

En juin, il avait déjà été hué à Leon, après avoir lancé lors de la célébration du titre en Ligue des Champions du Barça : "Merci à Kevin Roldan, grâce à qui tout a commencé." Kevin Roldan, l'homme qui avait révélé des photos de l'énorme fête du joueur madrilène Cristiano Ronaldo, organisée au lendemain de la déroute subie par le Real face à son rival de l'Atlético en Liga, la saison dernière (4-0). Spécialiste des célébrations polémiques, Piqué avait récidivé après la victoire du FC Barcelone en Supercoupe d'Europe en début de saison : il avait insulté le Real Madrid publiquement.

Pour toutes ces raisons, le défenseur de 28 ans a de nouveau été copieusement sifflé par son propre public samedi dernier, sur la pelouse d'Oviedo, lors de la victoire de l'Espagne face à la Slovaquie (2-0). Il a par la suite été pris à partie dans une boîte de nuit de Gijon, qu'il a dû quitter en taxi à 6h du matin après quelques échauffourées.

Ces écarts ne font que gonfler le passif du petit ami de Shakira, qui est en train de devenir le nouveau bad boy du foot espagnol. Le 17 août, lors du match retour de Supercoupe d'Espagne face à l'Athletic Bilbao (1-1), il avait très vulgairement insulté le juge de ligne, ce qui lui a valu quatre matches de suspension et 3000 euros d'amende.

La polémique autour de Piqué a donc obligé la FEF à agir. La Fédération espagnole, désireuse de ne pas créer d'étincelle au Bernabeu de Madrid avec un joueur pro-catalan dans l'œil du cyclone, a donc entériné le choix de délocaliser un match de la Roja. Déplacer un match à cause d'un seul joueur : une décision rarissime. Pour ne pas dire surréaliste.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0