André Villas-Boas n'a pas fait le voyage pour rien. Le match amical de l'OM à Munich ce vendredi ne convient pas au technicien portugais qui n'a pas manqué de souligner son mécontentement. "C'est un match purement commercial, il n'est pas dans mon calendrier pour la préparation", balaie "AVB" avant cette "opposition du plus haut niveau possible". Déjà, à forme égale, la rencontre serait un sacré défi pour l'OM. Mais le géant bavarois est au sommet de sa forme dans la perspective du 8e de finale retour de Ligue des champions contre Chelsea (victoire 3-0 à l'aller), puis du Final 8 qui se profile à Lisbonne (12-23 août).

Ligue 1
L'ultimatum d'Ajroudi à McCourt : Une dernière offre et dix jours pour répondre
29/07/2020 À 13:01

De son côté, Marseille commence seulement à monter en puissance après sa huitaine intense en Bavière (18-25 juillet), pas si loin du centre de formation du champion d'Allemagne, où se joue la rencontre. Dans les Alpes Bavaroises, l'OM a disposé de deux clubs amateurs, contre Pinzgau (D3 autrichienne, 5-1) et face à Heimstetten (D4 allemande, 6-1), une formation de la banlieue de Munich. Ensuite le club phocéen a trébuché contre le FC DAC (2-1), une équipe de l'élite slovaque.

Si la rencontre vaut pour le prestige, l'écart de niveau physique va accentuer celui du niveau footballistique, sans faire offense au vice-champion de France. "On va le jouer sous cet aspect, et une fois ce match fini, on va préparer Montpellier, Nîmes et Stuttgart qui sont les matches qu'on a choisis pour la préparation", ajoute Villas-Boas. Les dates des matches suivants ne sont pas encore fixées, les précautions sanitaires conduisent le club à officialiser au dernier moment ces rencontres amicales. Montpellier le sait bien, lui qui a dû annuler son match contre le voisin sétois car un joueur des "Dauphins" était positif au coronavirus.

"Avec Ajroudi, on est plus près d'un Kachkar que d'un Robert Louis-Dreyfus"

En Bavière, "on a fait du travail physique, on a bien travaillé, mais c'est pour le premier match de championnat qu'il faut être prêt", rappelle le milieu Kevin Strootman. Privé de compétition depuis l'interruption mi-mars, l'OM a choisi d'étaler sa reprise et n'est donc qu'à mi-chemin. "Normalement, tu fais six semaines de préparation, là on en avait huit, poursuit le milieu néerlandais. On a commencé un peu tranquille au Portugal, et ici on a augmenté l'intensité, on a des personnes intelligentes dans le staff, ils ont fait un bon programme."

Lui personnellement se sent "bien". "Mais je ne suis pas encore prêt pour jouer 90 minutes, comme toute l'équipe. On a quatre semaines encore, le prochain match contre le Bayern va être dur, mais on doit être prêt", a conclu le Néerlandais..

Mitroglou, la résiliation comme seule solution ? "S’il ne part pas…"

Matches amicaux
Rennes balaie Saint-Etienne, Terrier buteur
12/08/2020 À 18:23
Matches amicaux
Un petit OM l'emporte sans la manière aux Costières
09/08/2020 À 19:43