AFP

Hodgson : "Tout le monde aura la terreur en lui"

Hodgson : "Tout le monde aura la terreur en lui"
Par AFP

Le 16/11/2015 à 22:21Mis à jour Le 16/11/2015 à 22:22

Le match amical entre l'Angleterre et la France ne sera "pas un match normal", arrivant "seulement quatre jours après l'attaque, la terreur", que tout le monde "aura en lui, qu'il le veuille ou non", a estimé lundi en conférence de presse le sélectionneur anglais.

Pensez-vous que la rencontre devait être maintenue ?

Roy Hodgson : "En tant que sélectionneur, et je parle pour les joueurs, on s'en est remis à Noël Le Graët (président de la Fédération française, NDLR) et Martin Glenn (directeur exécutif de la FA, NDLR). On aurait respecté n'importe quelle décision. Je comprends entièrement que les autorités françaises voulaient que le match ait lieu. Pour nous, c'était très facile de suivre cette décision. On va faire de notre mieux pour qu'un match sorte de tout cela, mais on ne peut nier le sérieux de cette situation. Ce n'est pas un match normal. Cela arrive seulement quatre jours après l'attaque, la terreur, et tout le monde l'aura en lui, qu'il le veuille ou non. Tout ce que l'on peut faire, c'est s'assurer que l'on produise le meilleur match possible. Malheureusement, on peut prendre cela dans tous les sens, on ne peut nier qu'il y ait quelque chose au-dessus de ce match de beaucoup plus grand que le football. Je suis sûr que nos jeunes joueurs vont vivre une grande expérience et ne laisseront pas tomber le pays. Mais demain, je crois qu'il est avant tout question de montrer de la solidarité et que l'on parle des raisons pour lesquels on joue, plutôt que de ce qui se passe sur la pelouse."

Pensez-vous chanter également La Marseillaise?

"Il faut être français pour la chanter, mais j'encourage tous ceux qui connaissent la langue dans le public à le faire. Le fait que l'on diffuse La Marseillaise sur le grand écran du stade montre bien ce que l'on ressent. Beaucoup de joueurs français évoluent dans le football anglais, donc on compatit, évidemment".

Il y a tout de même un match à jouer. Avez-vous des joueurs forfaits ?

"On a perdu Delph, tout comme Vardy et Carrick... Je trouve quand même dur de mettre dans la même balance l'énormité de cette situation et des discussions sur les joueurs. Peut-être que, quand la rencontre aura commencé, elle retrouvera une certaine normalité. J'ai du mal à imaginer comment la rencontre va se jouer et à quelle sorte de match on assistera, tout simplement parce que je ne me suis jamais retrouvé dans cette situation. Je n'ai jamais joué quatre jours après une tragédie de cette ampleur".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0