Panoramic

Angleterre - France : Tellement plus qu'un match de football

Tellement plus qu'un match de football

Le 17/11/2015 à 00:54Mis à jour Le 17/11/2015 à 12:00

MATCH AMICAL - Mardi à Wembley, l’équipe de France et l’Angleterre vont disputer bien plus qu’une simple rencontre amicale. C'est un hommage aux disparus et un hymne à la vie que les deux équipes vont célébrer.

Wembley stadium, centre du monde. Mardi, sur les coups de 20h55, quand Anglais et Français pénètreront sur la pelouse du temple londonien, 90 000 cœurs battront à l'unisson. Comme jamais. A cet instant, comme durant les deux heures suivantes, il ne sera pas question de football. Ou si peu. Ni de jeu. Encore moins d'enjeu. Mais de bien plus que ça.

Quatre jours après les attentats qui ont touché la France en plein cœur et bouleversé le monde entier, la planète aura les yeux rivés sur ce qui ne devait être qu'une rencontre amicale parmi tant d'autres, si tant est qu'un Angleterre - France puisse ressembler à un match lambda. Là, il ne le sera pas. Assurément. Plus que jamais, dans l'expression "match amical", c'est l'adjectif, pas le nom, qui importera et l'emportera. Anglais et Français n'auront pas le même maillot, mais ils auront la même fonction. Comment pourrait-il en être autrement ? Les vingt-deux gars habitués à courir derrière un ballon auront, une fois n'est pas coutume, autre chose à défendre que leur but.

Evra, Matuidi, Sagna au moment des hymnes de France-Allemagne, vendredi, au Stade de France

Evra, Matuidi, Sagna au moment des hymnes de France-Allemagne, vendredi, au Stade de FrancePanoramic

Voir Raphaël Varane, Wayne Rooney et tous leurs copains gambader sur les 5000 mètres carrés du billard londonien aura une saveur (heureusement) rare. Parce que ce match, c'est une réponse à la barbarie. Un hymne à la liberté et à la résilience. Vendredi soir, ce sont les plaisirs de la vie qui ont été visés par les kamikazes : assister à un concert, diner au restaurant, aller boire un coup au bistrot ou se rendre au stade pour voir un match de foot. Mardi, comme depuis ce week-end sur les terrasses de la capitale et d’ailleurs, il sera question de montrer que personne n'a fléchi. Les Bleus et les Anglais réunis auront cette mission qui les dépasse. Comme elle dépasse le commun des mortels.

On peut tout imaginer mais rien prévoir

A cette heure et même une fois le coup d'envoi donné, personne - pas même les principaux intéressés - ne sait ce qu'il adviendra de ce dernier rendez-vous international d’une année 2015 que personne ne regrettera. Quelles émotions durant La Marseillaise ou le God Save The Queen ? Quelles réactions une fois sur la pelouse de Wembley ? On peut tout imaginer. Mais rien prévoir. De toute manière, on n'est jamais prêt à vivre de telles tragédies.

Comment avoir la tête au jeu ou envie d'en découdre… Pour être tout à fait honnête, on s'en fiche pas mal. Les Bleus restent sur cinq victoires de rang ? Ils n’ont plus perdu face aux Anglais depuis près de vingt ans ? Très bien. Mais ils peuvent bien gagner ou perdre, pour une fois, personne ne leur tiendra rigueur de quoi que ce soit. Personne n'ira disséquer leurs contrôles réussis ou leurs passes manquées. L'essentiel est ailleurs. Il est d'être là, à Wembley. Et de rendre hommage aux disparus. Ce match est le leur.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0