Panoramic

La France bat le Cameroun sur le fil (3-2) pour son premier match de préparation à l'Euro

Les Bleus ont encore du travail mais la volonté y est

Le 30/05/2016 à 22:53Mis à jour Le 31/05/2016 à 00:15

EURO 2016 - L'équipe de France a débuté sa préparation à l'Euro par une victoire sur le fil contre le Cameroun (3-2) en match amical lundi à Nantes. Blaise Matuidi et Olivier Giroud ont montré la voie et après la seconde égalisation des Lions indomptables, Dimitri Payet a emporté la décision sur le fil grâce à un superbe coup franc.

Didier Deschamps aurait souhaité une mise en route plus rassurante. A douze jours du début de l'Euro, face à la Roumanie au Stade de France, l'équipe de France a passé un nouveau stade dans sa préparation. Opposés au Cameroun à Nantes (3-2), les Bleus ont remporté leur premier match préparatoire à l'Euro sur le fil grâce à un coup franc sublime de Dimitri Payet (3-2, 90e+1). Mais le premier enseignement de la soirée est clair: la France a des atouts devant. Mais aussi des faiblesses derrière. Mais ça, on s'y attendait.

Un retour difficile pour Rami

Deschamps le sait bien. Il y a encore du travail, notamment en défense où Adil Rami a été choisi pour épauler Laurent Koscielny dans l'axe. Les deux joueurs évoluaient ensemble pour la première fois depuis le quart de finale de l'Euro 2012 perdu contre l'Espagne (2-0). Une autre époque, surtout dans l'espace-temps footballistique. Et logiquement, ils avaient besoin de travailler leurs automatismes. Adil Rami, qui retrouve les Bleus, notamment. Le défenseur du FC Séville a ainsi connu un retour en Bleu très mitigé.

Rami a été devancé par Vincent Aboubakar sur le premier but camerounais (1-1, 22e). Et sur la deuxième égalisation des Lions Indomptables (2-2, Choupo-Moting à la 88e), l'ancien Lillois, qui perd son duel, n'est pas irréprochable à l'image de Laurent Koscielny. L'arrière-garde tricolore, qui a encaissé 21 buts en 19 matches depuis le Mondial, reste ainsi un gros point d'interrogation avec cette charnière en pleine reconstruction suite au forfait de Raphaël Varane.

Ressources et envie tricolores

Devant en revanche, c'est une autre histoire même en l'absence d'Antoine Griezmann. A l'image de Kingsley Coman - qui a été l'un des rares à apporter sa capacité à faire des différences - ou encore de Dimitri Payet - précieux dans l'animation -, les Français possèdent un potentiel offensif intéressant. Avant ce beau coup-franc de Payet qui offre la victoire aux Tricolores, ils ont su frapper deux fois. Et de belle manière. La première par Blaise Matuidi d'une superbe reprise (1-0, 20e) après un joli travail de Kingsley Coman. Et la seconde grâce à Olivier Giroud après un centre parfait de Paul Pogba (2-1, 41e).

Matuidi a montré la voie aux Bleus

Mentalement aussi, les Français ont montré des ressources et de l’envie. Ils ont su réagir à chaque fois et aller chercher ce succès qui sera bon pour le moral. Mais ils savent qu'ils vont devoir montrer un autre visage. Car dans l'ensemble, ils ont souvent manqué de vitesse dans leurs transmissions. De cette capacité à accélérer le jeu. A l'image de Paul Pogba, qui va devoir monter en puissance. Ils ont aussi manqué d'impact dans les duels et au pressing. Mais ce n'est pas illogique.

Il ne faut pas oublier qu'il ne s'agit que d'un match de préparation après deux semaines passées ensemble à travailler. A quelques jours d'un grand tournoi, il n'est pas surprenant de voir certains en garder sous le pied. Face à l'Ecosse samedi pour le second et dernier match de préparation, on en attend cependant plus. En défense notamment.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0