Eurosport

France - Espagne : Lloris rejoint Barthez mais il a encore du chemin pour l'égaler

Lloris rejoint Barthez mais il a encore du chemin pour l'égaler

Le 27/03/2017 à 23:00Mis à jour Le 29/03/2017 à 09:09

MATCHES AMICAUX - Mardi au Stade de France, Hugo Lloris va honorer sa 87e sélection. La marque n’est pas anodine puisqu’elle va permettre au portier de Tottenham d’entrer dans le Top 10 des Bleus et, surtout, d’égaler Fabien Barthez, gardien le plus capé de l’histoire de l’équipe de France. La trace laissée dans l’histoire par le "Divin Chauve" reste néanmoins, à cette heure, inégalée.

Hugo Lloris n’en tirera aucune gloire. Ce n’est pas le genre de la maison. Pourtant, le gardien de l’équipe de France va entrer dans l’histoire, mardi soir. Face à l'Espagne, il honorera sa 87e sélection. Quatre-vingt-sept capes, comme un certain Fabien Barthez - qui aurait cependant pu en compter quelques-unes de plus s’il n’avait pas "zappé" une poignée de rendez-vous internationaux durant son règne. Mais qu’importe : Lloris va rejoindre Barthez au sommet de la hiérarchie des footballeurs gantés tricolores. Une part d’histoire.

Hugo Lloris - Fabien Barthez, où l’histoire de deux gardiens qui ont éteint toute forme de concurrence pendant près d’une décennie. Arrivé chez les Bleus en 1994, "Fabulous Fab" a pris le pouvoir deux ans plus tard pour ne rendre les clés qu’en 2006, avec un mini-intermède Coupet qui s’est terminé par un clash. Hugo Lloris, lui, a profité des atermoiements de Steve Mandanda pour prendre les commandes. D’août 2009 à aujourd’hui, le gardien de Tottenham s’est imposé comme le numéro 1. Un statut que ni Raymond Domenech, ni Laurent Blanc et encore moins Didier Deschamps n’ont remis en cause. Parce que Lloris, c’est une régularité à toute épreuve. Et c’est assez unique sur une telle durée.

Hugo Lloris face à l'Allemagne en demi-finale de l'Euro 2016

Hugo Lloris face à l'Allemagne en demi-finale de l'Euro 2016AFP

Lloris, éloge de la constance

"Si on le compare à un gardien comme Bernard Lama, Hugo Lloris est différent, juge Lionel Charbonnier, ancien international (1 sélection) et consultant pour Eurosport. Bernard a eu des pics de performance qui sont allés bien au-delà de tous ceux connus par les gardiens français. Mais aussi des coups de moins bien assez exceptionnels. Hugo, c’est l’éloge de la constance et de la régularité à un très très haut niveau. Son foot reflète sa personnalité : c’est quelqu’un de très bien".

Quid de Fabien Barthez ? A l’heure où le Niçois rejoint le Lavelanétien, il est tentant de comparer les deux hommes que, finalement, tout oppose, individuellement comme collectivement. Quand Fabien Barthez a tout gagné avec les Bleus, du Mondial 98 à l’Euro 2000, en passant par la Coupe des Confédérations en 2003, Hugo Lloris, lui, attend une première récompense qu’a il été à deux doigts et un poteau de décrocher le 10 juillet dernier au Stade de France.

Hugo Lloris et Fabien Barthez
" Si Hugo Lloris avait été en concurrence avec Fabien Barthez, ç’aurait été compliqué pour lui"

Sur le plan du jeu, les deux hommes se distinguent par leurs qualités qui surpassent de très loin leurs défauts. "Hugo est plus fort que Fabien sur sa ligne. Mais dans l’anticipation, le ressenti et la maitrise, Fabien était nettement meilleur, analyse Lionel Charbonnier qui a côtoyé Barthez au temps de sa splendeur. Au niveau du jeu au pied aussi, Fabien est meilleur, même si Hugo s’est adapté au foot moderne. Il sait quoi faire avec le ballon. Du gauche, du droit, il sait relancer et prend moins de risques que Fabien Barthez. Pour la prise de balle, les deux sont au même niveau : leur dextérité manuelle est exceptionnelle".

Niveau leadership, là aussi, les deux hommes n’ont pas de point commun. A l’insouciance d’un Fabien Barthez, qui a joué les capitaines en cas de besoin, Hugo Lloris a imposé un capitanat taiseux et flegmatique [Lloris a porté le brassard 62 fois, un record, NDLR]. "On le croyait introverti mais il peut aussi péter un câble quand il le faut", tempère l’ancien Auxerrois qui est néanmoins convaincu d’une chose : Fabien Barthez reste au-dessus du lot. De très loin. "Fabien Barthez est à mes yeux le meilleur gardien de l’histoire de l’équipe de football, avec Joël Bats, assure Charbonnier. Si Hugo Lloris avait été en concurrence avec Fabien Barthez, ç’aurait été compliqué pour lui. Fabien Barthez était phénoménal. Hugo Lloris est un très bon gardien mais Barthez a été le top mondial à une époque. Hugo n'a pas encore connu ça". A 30 ans, il lui reste un peu de temps pour aller plus haut. Mais pour rejoindre ou dépasser le divin chauve, il n'en a plus à perdre.

barthez lloris

barthez llorisAFP

0
0