Avant de s'envoler pour la Russie, la Belgique impressionne. Opposés à un autre mondialiste, le Costa Rica, pour leur dernier match de préparation à la Coupe du monde ce lundi soir, les Diables Rouges ont fait le plein de confiance et récité leur football, s'imposant largement 4-1 devant leur public. S'ils ont été cueillis à froid par l'ouverture du score de Bryan Ruiz, les joueurs de Roberto Martinez n'ont jamais douté et ont fait démonstration de leur potentiel offensif avant leur entrée en lice dans le Mondial lundi prochain contre le Panama.

Matches amicaux
Witsel à la baguette malgré les critiques
10/06/2018 À 21:16

Invaincus dans leur campagne de qualifications, les Belges ont donc confirmé leur dynamique en préparation de la Coupe du monde. Après leur match nul solide face au Portugal (0-0) et leur succès convaincant contre l'Egypte (3-0), ils n'ont pas baissé de rythme face au Costa Rica. Principale rivale dans le groupe G, l'Angleterre est prévenue.

Hazard sort légèrement blessé

Et Thierry Henry, adjoint du sélectionneur Roberto Martinez en charge des attaquants, a de quoi être satisfait : le secteur offensif a flambé. Non content d'avoir inscrit un doublé, Romelu Lukaku (42e, 50e) a même offert le quatrième but à Michy Batshuayi (64e), au terme d'une action limpide initiée par Eden Hazard. Ce dernier, très en jambes, est cependant sorti à la 70e minute en boitillant légèrement, seul point noir de la soirée belge.

Les Costariciens ont de leur côté montré leurs limites malgré l'ouverture du score de Bryan Ruiz (24e), buteur sur une jolie volée du droit à l'entrée de la surface belge, consécutive à un mauvais dégagement de la tête de Jan Vertonghen. Bien que solidaires défensivement, les Sud-Américains ont affiché de nombreuses failles techniques, souvent incapables de ressortir le ballon à la récupération, eux qui en étaient privés la plupart du temps (seulement 30 % de possession).

Face aux déferlantes belges, ils ont donc cédé à quatre reprises (31e, 42e, 50e et 64e) et peuvent remercier leur gardien Keylor Navas d'avoir empêché un véritable naufrage grâce à plusieurs parades spectaculaires (19e, 28e, 33e). A quelques jours de leur premier match contre la Serbie, cette lourde défaite a de quoi inquiéter. A l'inverse, les Belges peuvent envisager le début de la compétition avec sérénité.

Eden Hazard contre le Costa Rica

Crédit: Getty Images

Ligue des Nations
La Belgique trop forte pour une faible Islande
08/09/2020 À 21:30
Ligue des Nations
Une Belgique appliquée domine le Danemark
05/09/2020 À 21:40