AFP

Equipe de France - Griezmann : "Leader ou patron, ça ne m'intéresse pas"

"Leader ou patron, ça ne m'intéresse pas"

Le 21/03/2018 à 18:08Mis à jour Le 22/03/2018 à 09:13

EQUIPE DE FRANCE - A deux jours de France - Colombie (vendredi à 21 heures), Antoine Griezmann est apparu en conférence de presse pour parler de la Coupe du monde à venir et, aussi, de lui. A 27 ans et deux ans après un formidable Euro, est-il devenu le boss des Bleus ? Surtout pas ! Ces responsabilités, il les laisse aux autres.

Ce n'est pas la première fois qu'il le dit. Sans doute pas la dernière fois qu'on le lui demande non plus. Mais une chose est sûre, le Griezmann de 2018, du haut de ses 27 ans (il les a eus ce mercredi) et de ses 49 sélections, n'a pas plus envie de prendre les rênes de l'équipe France autrement que ballon au pied. Son truc, ce n'est pas d'être le boss. Sinon technique. "Non, je ne suis pas le patron. Ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent : si je suis leader, patron... mais non ça ne m'intéresse pas. Je veux être libre sur le terrain, comme je le suis", a-t-il expliqué lors de la conférence de presse organisée mercredi à Clairefontaine.

Vidéo - Griezmann : "Mon futur sera décidé avant la Coupe du monde"

00:44

Le buteur de l'Atlético Madrid n'a pas envie de se polluer l'esprit avec tout ce qui entoure la vie d'une équipe. Griezmann préfère laisser ça à ceux qui savent faire. "Je veux être heureux comme je le suis. Après, c'est vrai que j'ai pris énormément d'expérience avec la Coupe du monde au Brésil, avec cet Euro. Maintenant voilà une nouvelle compétition, un nouveau rêve. J'espère que cette fois, c'est la bonne."

" Je vais être bien au Mondial"

L'essentiel est ailleurs et dépasse son cas. Antoine Griezmann a envie d'une chose, assez claire : aller au bout, cette fois. Quart-de-finaliste au Brésil il y a quatre ans, finaliste malheureux de l'Euro il y a deux ans, Antoine Griezmann vise la totale en Russie. Que les Bleus deviennent ceux de Griezmann, comme ils ont été ceux de Kopa ou de Zidane… "Ce serait beau de dire ça. Mais ce n'est pas mon objectif, répète-t-il. L'objectif principal, c'est de la remporter. Il me reste encore beaucoup de choses à faire en sélection, et le plus important, c'est de remporter un titre. Après on pourra peut-être se demander si je suis à la même hauteur que les grands de la sélection. On verra ça quand j'aurai arrêté le foot."

Vidéo - Griezmann : "Hernandez est un soldat"

00:44

D'ici là, Antoine Griezmann a une Coupe du monde à aller chercher. Mais le Madrilène n'en fait pas une obsession. A deux mois et demi du coup d'envoi du Mondial russe, l'attaquant compte surtout trouver le subtil équilibre entre performance, régularité et récupération : "J'ai envie de continuer ce que je fais en ce moment, de faire comme d'habitude, par respect pour mes coéquipiers en club et mon coach. C'est ça qui va me donner de la confiance pour la Coupe du monde. Mais faire plus attention à la récupération. En club, on fait un gros travail en juillet et août pour arriver bien en fin de saison, plus frais que les adversaires. Niveau fatigue ou physiquement, il n'y aura pas de souci à se faire, je vais être bien."

0
0