Getty Images

Deschamps après France-Islande (2-2) : "Ce match doit nous servir de leçon"

Deschamps : "Ce match doit nous servir de leçon"
Par AFP

Le 12/10/2018 à 00:34Mis à jour Le 12/10/2018 à 07:54

MATCH AMICAL - Didier Deschamps espère que ce match nul de la France contre l'Islande 2-2, servira de leçon aux Bleus. Le sélectionneur des Bleus défend Florian Thauvin et Ousmane Dembélé. Mais souligne aussi l'apport de Tanguy Ndombele et surtout de Kylian Mbappé bien entendu.

Que s'est-il passé jusqu'à l'heure de jeu ?

Didier Deschamps : On n'a pas pris le match par le bon bout. Il manquait du mouvement, de la vitesse, face à une équipe bien organisée. On est capable de mieux faire, c'est clair, même si sur la fin, la réaction était là. On les a acculés pour revenir au score et finir avec ce match nul.

Pourquoi Kylian Mbappé n'a pas débuté la rencontre ?

D.D. : Tout simplement parce qu'il n'avait pas de bonnes sensations. En discutant avec lui, je n'avais pas envie de prendre de risque et lui non plus. J'attendais aujourd'hui pour voir comment il se sentait à l'échauffement. Ca allait beaucoup mieux, la demi-heure d'aujourd'hui va lui faire du bien en vue du match de mardi (contre l'Allemagne).

Êtes-vous déçu par Thauvin et Dembélé ?

D.D. : Ils rentrent dans un contexte collectif eux aussi. C'est arrivé à d'autres, à d'autres moments. Pour Florian, c'était une première titularisation et il tombe sur un match où l'équipe n'est pas très bien également. Ousmane a fait des choses intéressantes, d'autres moins avec des pertes de balle. Il aurait pu être décisif sur certaines actions. Mais ils n'étaient pas non plus dans les meilleures conditions par rapport à l'attitude globale de l'équipe. Ca passe par là pour eux et pour d'autre joueurs aussi.

" Quand Kylian est rentré, ça a fait du bien à l'équipe"

Comment avez-vous trouvé l'ambiance ?

D.D. : Je ne vais pas taxer le public d'avoir ronronné, puisqu'on n'a rien fait pour le réveiller. Le public réagit aussi par rapport à ce qu'il se passe. On l'a vu dans le dernier quart d'heure.

Que pensez-vous de l'entrée de Ndombele ?

D.D. : Il a fait voir ses qualités d'enchaînement et de passes vers l'avant. Il a été plutôt performant dans les duels aussi. C'était prévu qu'il participe à ce match. Ceux qui sont rentrés dans la meilleure période de l'équipe ne pouvaient qu'être mieux que ceux qui ont commencé dans une période plus difficile collectivement.

Mbappé a-t-il eu un impact psychologique, du leadership ?

D.D. : Kylian amène de la percussion et de la vitesse, ça crée du décalage et du danger, il a ça il le sait. Quand il est rentré, ça a fait du bien à l'équipe...

Faut-il relativiser vu le peu d'enjeu du match ?

D.D. : Je ne suis pas là pour noircir les choses. Évidemment que je ne peux pas me satisfaire durant une heure de ce qu'on a fait. Je ne vais pas vous dire que ça me plaît. On aura d'autres matches comme ça, ça doit nous servir de leçon. J'ai connu ça il y a bien longtemps. Il peut y avoir une chute de tension, on en a eu une, qui peut s'expliquer par différentes raisons, je ne vais pas minimiser ni aggraver les choses.

0
0